Faire ses ablutions à partir d'un puits où ont été jeté des choses impures, c'est sale?




Certains chrétiens tels qu'abdalmassih trouvent étrange que selon l'islam il soit permis de faire les ablutions à partir de l'eau d'un puits qui a été souillé par des impuretés.

Mais cette allégation est nulle et sans précédent. Notre chrétien arabe ignorant l'islam et le contenu de sa Bible, aurait-dû savoir qu'en Arabie, avec le peu de quantité d'eau disponible, on ne pouvait pas rejeter tout le contenu d'un puits, ceci parce qu'il aurait été souillé en partie. L'eau utilisée était faite non pour boire, mais pour accomplir les ablutions. Or, dans un puits il y a plusieurs litres d'eau, des centaines, donc ce ne sont pas quelques impuretés qui vont le rendre impur, ainsi on condamnerait une quantité importante d'eau, ce qui est clairement du gaspillage.

Maintenant, voyons à partir de quand l'eau est déclaré impur en islam :




Réponse 3 Fiqh N° 1
Qu'est-ce qui fait sortir l'eau de ces deux caractéristiques ?

L'eau ne sort de ses deux caractères pur et purifiante que si son odeur, sa couleur, ou son goût a été altérée par des impuretés.

On demanda au Prophète r : « Ô Messager d'Allah pouvons nous faire nos ablutions avec l'eau du puits de « Boudâ'a » ? (c'est un puits dans lequel on y jetait le sang des menstrues, les cadavres de chien, et toute sorte d'impureté)

le Prophète  r répondit : « En vérité, rien ne rend impure l'eau pure et purifiante » [Hadith rapporté par Abû Dawud (67) authentifié par le cheikh Al Albani, rapporté également par At-Tirmidhi, et An-Nissaï].

Le Prophète  r nous enseigne donc que l'eau est pure et le reste, même si elle est mélangée à des choses impures.

Ce hadith sous-entend l'eau qui dépasse en quantité deux jarres (Qoullah), car l'eau qui a une quantité en deçà de deux jarres (Qoullah) [Deux jarres (Qoullah) : ce qui équivaut à 500 Ratl ou environs 195 litres.] et dans laquelle il y a des impuretés est impure.
Pas de doute que l'eau qui se trouvait dans ce puits dépassait en quantité deux jarres (Qoullah) car Abû Dawud t a dit : « J'ai entendu dire Qotayba Ibn Saad : J'ai demandé quel était la profondeur du puits de Bouda'a et la quantité d'eau qui s'y trouvait ? On lui répondit : « Jusqu'à la taille. Et lorsque l'eau diminue demandais-je à nouveau ? On lui répondit : en dessous des parties génitales. »
Ainsi, ce que l'on peut déduire de ce hadith, c'est que les impuretés se trouvant dans une grande quantité d'eau, n'altèrent pas la pureté de l'eau.

//www.soeursduvaldoise.com/prog_apprentissage/Fiqh/Reponse01/reponse_01_03.html




 L ' eau à laquelle s' est mélangée une impureté sans que le gout ni l' odeur ni la couler de l' eau ne change
 
D' après abou sa'd el khoudry  le prophete  fut interrogé sur le puit de bouda 'a, dans lequel sont jetés viande de chien, menstrues, et d' autres saletés, il  répondit :

"l' eau est pure rien ne la souille"

(abou dawoud:67, tirmidhy: 66; nasaiy: 325; ahmed; ibn hibban: 116
el irwa:14; el michkah: 478; sahihoul jami': 1925)

L' imam shawakany a dit : "ce hadith montre que lorsque que quelque chose d' impure et mélangé a de l' eau de petite ou de grande quantité rien ne la souille, par contre le consensus des oulama ( el ijma') est d accord pour dire que si l' eau est mélangé a quelque chose d' impur et que soit le gout, l' odeur ou la couleur change, il ne nous est plus permis de faire la purification avec."
(neyloul awtar:1/37)

D' apres ibn 'omar -qu' Allah les agrées- le messager 
 a dit : 

"lorsque l 'eau atteint 2 qoullah, rien ne la souille."
(abou dawoud:64; tirmidhy: 67,nasa iy:52, ibn madjah:523; shafi'y:2; ibn hibban:118; el bayhaqy: 174
el irwa:23; el michkah: 477)

L' imam tirmidhy  a dit : "ceci est la parole de shafi'y, ahmed et ishaq (je crois qu' il parle de ishaq ibn rahawih ), quand l' eau a atteint 2 qoullah, rien ne la souille tant que la couleur, l' odeur ou le gout n' pas changé."
 
zuhry  a dit : "il n y a pas de mal avec de l' eau dont ni le gout, ni l' odeur ni la couleur a changé.
et je renvois les freres et soeurs à assayaloul djarrar de l imam shawkany ah: s' ils n' ont pas compris le hadith des qoullateyn".

//3ilm.char3i.over-blog.com/article-33047079.html





Ainsi, en aucun cas quelques impuretés peuvent rendre impur des centaines de litres d'eau. Ceci étant, tournons nous vers la Bible, tant ignorée par notre cher chrétien.

  Attention, notre ami vient de décrocher un bonus game...









La Bible qui considère que les cadavres, les souris mortes et d'autres animaux morts rendent impurs, fait exception pour les puits et les citernes et déclare que si des impuretés y tombent, le puits ou la citerne restent toujours PURES :

Lévitique 11
29 Voici, parmi les animaux qui rampent sur la terre, ceux que vous regarderez comme impurs: la taupe, la souris et le lézard, selon leurs espèces;
30 le hérisson, la grenouille, la tortue, le limaçon et le caméléon.
31 Vous les regarderez comme impurs parmi tous les reptiles: quiconque les touchera morts sera impur jusqu'au soir.
32 Tout objet sur lequel tombera quelque chose de leurs corps morts sera souillé, ustensile de bois, vêtement, peau, sac, tout objet dont on fait usage; il sera mis dans l'eau, et restera souillé jusqu'au soir; après quoi, il sera pur.
33 Tout ce qui se trouvera dans un vase de terre où il en tombera quelque chose, sera souillé, et vous briserez le vase.
34 Tout aliment qui sert à la nourriture, et sur lequel il sera tombé de cette eau, sera souillé; et toute boisson dont on fait usage, quel que soit le vase qui la contienne, sera souillée.
35 Tout objet sur lequel tombera quelque chose de leurs corps morts sera souillé; le four et le foyer seront détruits: ils seront souillés, et vous les regarderez comme souillés.
36 Il n'y aura que les sources et les citernes, formant des amas d'eaux, qui resteront pures; mais celui qui y touchera de leurs corps morts sera impur.


La Bible Annotée dit :

Quant à une source et un puits, dont l'eau se renouvelle sans cesse, cela se comprend sans peine. Et quant à une citerne, il faut se rappeler le prix de l'eau dans les pays chauds. On ne pouvait se priver de l'eau d'une citerne parce qu'une de ces petites bêtes y était tombée. Toutefois, celui qui touche ce cadavre pour le sortir du puits ou de la source est souillé, (fin du verset). Bible Annotée sur Lévitique 11.36.

Ainsi, si une bête morte ou même n'importe quelle impureté tombe dans un puits, elle ne le rend pas impur. Donc Abdalmassih a encore une fois blasphémé contre son Dieu, car il a critiqué sa Loi en riant d'une chose qu'il a déclaré pure. On se demande donc qui est sale et qui va se faire laver le jour du jugement...










05/02/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres