Faut-il se castrer pour avoir la vie éternelle d'après Jésus?


D'après la Bible, Jésus aurait recommandé de se castrer pour éviter les tentations :

Matthieu 19
8  Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.
9  Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.
10 Ses disciples lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.
11 Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux–mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

Plusieurs chrétiens contestent le sens littérale de ce passage en affirmant que ces eunuques sont en fait des hommes qui souhaitent rester célibataire. Cependant, ce qui ressort clairement du passage est le sens littérale, car pour Jésus il existe trois types d'eunuques : Ceux qui le sont de naissance, ceux qui l'ont été par les hommes, et ceux qui le deviennent eux-même. Or personne ne contestera que dans les deux premiers cas, il s'agit bien du sens littérale qui est voulue. Par conséquent, nous ne voyons pas pourquoi il y aurait une exception pour le troisième type d'eunuque.

Pour confirmer ceci voici Origène, le plus grand commentateur de la Bible de tout les temps et qui est un des plus grand Père de l'Eglise, qui a compris ce passage au sens littérale et qui s'est castré :

La Bible Annotée dit :

Avant tout, il faut entendre être ou se rendre eunuque, dans un sens figuré et moral, et non dans le sens d'une mutilation corporelle, comme le fit Origène. Bible Annotée sur Matthieu 19.12.


Le dictionnaire de Calmet :

Notre Sauveur dans l'Evangile {#Mt 19:12} parle d'une sorte d'eunuque, différente de celle dont on vient de parler; ce sont ceux qui se sont faits eunuques pour le royaume des cieux, c'est-à-dire qui, par un motif de religion, ont renoncé au mariage, et à l'usage de toutes sortes de plaisirs de la chair. Origènes et quelques anciens hérétiques avaient autrefois pris les paroles de Jésus-Christ à la lettre, et prétendaient qu'il conseillait de se faire eunuque pour gagner le royaume du ciel. Dictionnaire de la Bible de Dom Augustin Calmet, eunuques.


Dominique Arnauld :

Durant l'un de ses voyages en Palestine et en Grèce (230), l'évêque de Jérusalem l'ordonne prêtre (un acte illicite? Origène en effet n'est pas de son diocèse; de plus, il ne peut accéder aux ordres : dans sa jeunesse - vers 203? - ayant pris le texte de Mt 19,12 à la lettre, il s'était fait castrer). Histoire du Christianisme en Afrique, Dominique Arnauld, l'Egypte, "Premier-né du Christianisme Africain", page 35.


Hubertus R. Drobner :

Le père ayant été martyr, le magistrat confisqua tous les biens de la famille, ce qui conduisit Origène à ouvrir une école à Alexandrie pour faire vivre sa mère et ses six frères plus jeunes. Outre cette école de grammaire, l'évêque Démétrius lui confia l'instruction des catéchumènes, à laquelle il se consacra tout entier quelque temps après. Dans son zèle radical il vend tous ses livres profanes, pour se consacrer exclusivement au christianisme. Mais peu après il lui faudra venir à la philosophie, pour pouvoir justement approfondir le message de la foi : il suit les cours du fondateur du néoplatonisme, Ammonius Saccas. Dans le radicalisme de son zèle juvénile, il prend à la lettre le texte de Matthieu 19, 12 sur les "ennuques qui se sont rendus tels eux-mêmes pour le royaume des Cieux", et il s'émascule. [...] Vers 231, les évêques d'Achaïe (Grèce) l'invitent à une discussion avec les hérétiques locaux. Au cours du voyage, lorsqu'il passe par la Palestine, ses amis évêques l'ordonnent prêtre à Césarée, sans en demander l'autorisation à Démétrius et nonobstant son émasculation, qui lui interdisait l'accès à la prêtrise. C'est pourquoi, à son retour d'Alexandrie, à l'instigation de l'évêque Démétrius, un synode le destitue et le condamne à l'exil. Hubertus R. Drobner, Les pères de l'église : sept siècles de littérature chrétienne, éditions Desclée, traduit de l'allemand par Joseph Feisthauer, année 1999, p.128.


Le dictionnaire de Bost confirme que la position d'Origène est possible :

Le passage {#Mt 19:12} se rapporte aux ascètes qui se faisaient eunuques pour gagner le ciel, exemple qui fut suivi par Origène dans une intention moins prétentieuse, et pour se délivrer seulement des tentations charnelles; ON PEUT AUSSI prendre ce verset comme indiquant le simple renoncement au mariage et aux plaisirs de la chair, sans opération corporelle; ce serait le cas de Paul, et les promesses {#Ap 14:4} seraient faites pour eux. Dictionnaire de la Bible de Jean Augustin Bost, eunuque.


Ainsi, si le grand savant Origène a compris le passage à la lettre, combien d'autres ont pu le comprendre littéralement? Si Jésus ne visait pas le sens apparent, il aura quand même été la cause d'un égarement évident, ce qui porte un doute quant à l'authenticité des Évangiles.





04/07/2011
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres