La Bible encourage-t-elle les attentats suicide?





Samson, un grand prophète Biblique, a invoqué l'Eternel pour tuer 3000 personnes en se suicidant :


Juges 16
1  Samson partit pour Gaza; il y vit une femme prostituée, et il entra chez elle.
2  On dit aux gens de Gaza: Samson est arrivé ici. Et ils l’environnèrent, et se tinrent en embuscade toute la nuit à la porte de la ville. Ils restèrent tranquilles toute la nuit, disant: Au point du jour, nous le tuerons.
3  Samson demeura couché jusqu’à minuit. Vers minuit, il se leva; et il saisit les battants de la porte de la ville et les deux poteaux, les arracha avec la barre, les mit sur ses épaules, et les porta sur le sommet de la montagne qui est en face d’Hébron.
4  Après cela, il aima une femme dans la vallée de Sorek. Elle se nommait Delila.
5  Les princes des Philistins montèrent vers elle, et lui dirent: Flatte–le, pour savoir d’où lui vient sa grande force et comment nous pourrions nous rendre maîtres de lui; nous le lierons pour le dompter, et nous te donnerons chacun mille et cent sicles d’argent.
6  Delila dit à Samson: Dis–moi, je te prie, d’où vient ta grande force, et avec quoi il faudrait te lier pour te dompter.
7  Samson lui dit: Si on me liait avec sept cordes fraîches, qui ne fussent pas encore sèches, je deviendrais faible et je serais comme un autre homme.
8  Les princes des Philistins apportèrent à Delila sept cordes fraîches, qui n’étaient pas encore sèches. Et elle le lia avec ces cordes.
9  Or des gens se tenaient en embuscade chez elle, dans une chambre. Elle lui dit: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il rompit les cordes, comme se rompt un cordon d’étoupe quand il sent le feu. Et l’on ne connut point d’où venait sa force.
10 Delila dit à Samson: Voici, tu t’es joué de moi, tu m’as dit des mensonges. Maintenant, je te prie, indique–moi avec quoi il faut te lier.
11 Il lui dit: Si on me liait avec des cordes neuves, dont on ne se fût jamais servi, je deviendrais faible et je serais comme un autre homme.
12 Delila prit des cordes neuves, avec lesquelles elle le lia. Puis elle lui dit: Les Philistins sont sur toi, Samson! Or des gens se tenaient en embuscade dans une chambre. Et il rompit comme un fil les cordes qu’il avait aux bras.
13 Delila dit à Samson: Jusqu’à présent tu t’es joué de moi, tu m’as dit des mensonges. Déclare–moi avec quoi il faut te lier. Il lui dit: Tu n’as qu’à tisser les sept tresses de ma tête avec la chaîne du tissu.
14 Et elle les fixa par la cheville. Puis elle lui dit: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et il arracha la cheville du tissu et le tissu.
15 Elle lui dit: Comment peux–tu dire: Je t’aime! puisque ton coeur n’est pas avec moi? Voilà trois fois que tu t’es joué de moi, et tu ne m’as pas déclaré d’où vient ta grande force.
16 Comme elle était chaque jour à le tourmenter et à l’importuner par ses instances, son âme s’impatienta à la mort,
17 il lui ouvrit tout son coeur, et lui dit: Le rasoir n’a point passé sur ma tête, parce que je suis consacré à Dieu dès le ventre de ma mère. Si j’étais rasé, ma force m’abandonnerait, je deviendrais faible, et je serais comme tout autre homme.
18 Delila, voyant qu’il lui avait ouvert tout son coeur, envoya appeler les princes des Philistins, et leur fit dire: Montez cette fois, car il m’a ouvert tout son coeur. Et les princes des Philistins montèrent vers elle, et apportèrent l’argent dans leurs mains.
19 Elle l’endormit sur ses genoux. Et ayant appelé un homme, elle rasa les sept tresses de la tête de Samson, et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force.
20 Elle dit alors: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et dit: Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Eternel s’était retiré de lui.
21 Les Philistins le saisirent, et lui crevèrent les yeux; ils le firent descendre à Gaza, et le lièrent avec des chaînes d’airain. Il tournait la meule dans la prison.
22 Cependant les cheveux de sa tête recommençaient à croître, depuis qu’il avait été rasé.
23 Or les princes des Philistins s’assemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon, leur dieu, et pour se réjouir. Ils disaient: Notre dieu a livré entre nos mains Samson, notre ennemi.
24 Et quand le peuple le vit, ils célébrèrent leur dieu, en disant: Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, celui qui ravageait notre pays, et qui multipliait nos morts.
25 Dans la joie de leur coeur, ils dirent: Qu’on appelle Samson, et qu’il nous divertisse! Ils firent sortir Samson de la prison, et il joua devant eux. Ils le placèrent entre les colonnes.
26 Et Samson dit au jeune homme qui le tenait par la main: Laisse–moi, afin que je puisse toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m’appuyer contre elles.
27 La maison était remplie d’hommes et de femmes; tous les princes des Philistins étaient là, et il y avait sur le toit environ trois mille personnes, hommes et femmes, qui regardaient Samson jouer.
28 Alors Samson invoqua l’Eternel, et dit: Seigneur Eternel! souviens–toi de moi, je te prie; ô Dieu! donne–moi de la force seulement cette fois, et que d’un seul coup je tire vengeance des Philistins pour mes deux yeux!
29 Et Samson embrassa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison, et il s’appuya contre elles; l’une était à sa droite, et l’autre à sa gauche.
30 Samson dit: Que je meure avec les Philistins! Il se pencha fortement, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était. Ceux qu’il fit périr à sa mort furent plus nombreux que ceux qu’il avait tués pendant sa vie.
31 Ses frères et toute la maison de son père descendirent, et l’emportèrent. Lorsqu’ils furent remontés, ils l’enterrèrent entre Tsorea et Eschthaol dans le sépulcre de Manoach, son père. Il avait été juge en Israël pendant vingt ans.



La Bible Annotée dit :

Avec le signe du naziréat, la force divine s’était retirée; avec le retour de ce signe elle commence à lui être rendue. Bible Annotée sur Juges 16.22.



Samson n'était pas n'importe qui, il était un grand prophète, un juge d'Israël, il était consacré à Dieu avant sa naissance :

Juges 13:5 
Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins.

Juges 13.24
La femme enfanta un fils, et lui donna le nom de Samson. L’enfant grandit, et l’Eternel le bénit.

Juges 15.20
Samson fut juge en Israël, au temps des Philistins, pendant vingt ans.

Juges 16:17 
il lui ouvrit tout son coeur, et lui dit: Le rasoir n’a point passé sur ma tête, parce que je suis consacré à Dieu dès le ventre de ma mère. Si j’étais rasé, ma force m’abandonnerait, je deviendrais faible, et je serais comme tout autre homme.

Hébreux 11
32 Et que dirai–je encore? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes,
33 qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,
34 éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.





Le dictionnaire de Bost :

Enfermé à Gaza, il n’essaie point de fuir en cachette; il sort par la porte de la ville, qu’il enlève en passant et qu’il va placer, à quelque distance de là, sur une colline qui se trouve sur la route d’Hébron. Il plaisante Délila sur sa curiosité, mais finit par céder à la persistance de ses intrigues féminines; il lui livre son secret, il est nazarien, et la marque de son nazaréat, son énorme chevelure, tombe sous les ciseaux philistins: à son réveil, sentant sa tête dégarnie, il sent qu’il n’est plus nazarien, il comprend que Dieu s’est retiré de lui, et il va faire dans la prison de Gaza de sérieuses réflexions sur sa coupable et malheureuse légèreté.

Mais pendant que ses ennemis s’affaiblissent par leur orgueil, il se fortifie par son humiliation: privé de la vue et tournant la meule, il sent flotter de nouveau sur ses épaules le symbole du nazaréat; la paix est rentrée dans son coeur et avec elle le sentiment de sa force. Les Philistins, en un jour de fête, le font venir pour se réjouir de sa honte; ils dansent, mais ils ne savent pas que c’est sur un volcan; Samson aveugle les amuse, mais quel jeu! Ses bras puissants saisissent les piliers sur lesquels la maison est appuyée, et trois mille Philistins périssent ensevelis avec lui sous les décombres de ce vaste bâtiment. Sa mort fut pour ses ennemis un coup fatal qui les affaiblit considérablement, et permit à sa famille de venir sans crainte réclamer son corps; il fut enseveli dans le sépulcre de son père, entre Estaol et Tsorah.

De nombreuses difficultés sont à résoudre dans cette vie; de nombreuses réflexions se pressent dans l’esprit lorsqu’on la lit avec sérieux, et en se rappelant que Samson fut un juge choisi de Dieu; on a vu ailleurs la solution de quelques difficultés, la réponse à quelques questions (voir Léhi, Nazarien, Manoah, Lion, Abeilles, etc.). Nous résumerons ce qui reste à dire sur ce sujet.

1. Samson, dont le nom signifie petit soleil, était le type du soleil de justice: il n’a pas été le libérateur d’Israël, il n’a fait que préparer, commencer sa délivrance et sa restauration, que Samuel au point de vue juif, Jésus-Christ au point de vue chrétien, ont achevée entièrement.

2. Comment a-t-il, pu, malgré son voeu de nazaréat, s’approcher du cadavre du lion, et manger le miel qu’il y a trouvé? On peut répondre de deux manières. Il est presque sûr, d’abord, que ce cadavre n’était plus un cadavre, mais un squelette désinfecté; autrement les abeilles n’y seraient pas venues; or un squelette ne pouvait pas le rendre impur. Puis, il faut le dire, et plusieurs détails de la vie du héros nous y autorisent, Samson n’y regardait pas de très près, et après avoir avalé le chameau il avait du moins la droiture et le bon esprit de ne pas couler le moucheron.

3. Le mariage de Samson avec une Philistine, ses désordres à Gaza, ses relations illicites avec Délila, sont une preuve évidente des passions voluptueuses du juge d’Israël, et pèsent sur lui beaucoup plus que le contact du lion décharné. Il est impossible de l’absoudre, car Dieu lui- même l’a condamné; des tromperies, la prison, le supplice, la mort ont été la suite de son péché, et il a pu comprendre que les pieds de la femme débauchée conduisent à la mort. {#Pr 5:5 7:27}

Mais nous ne devons pas non plus nous montrer plus sévère que Dieu même; Samson, comme notre Seigneur, a été seul à fouler au pressoir; seul pendant toute sa carrière, sans secours, sans sympathie chez ses compatriotes, isolé comme un prophète, combattant pour la vérité, mais abandonné de ceux qui l’auraient dû défendre, il a souffert en son âme de son isolement, et ses faiblesses s’expliquent sans l’excuser. Si Dieu ne lui a jamais fait défaut, c’est que le juge d’Israël n’a jamais manqué; l’homme a péri, le juge a triomphé. La foi de Samson brille en quelque sorte d’un éclat d’autant plus vif que ses fautes comme individu ont été plus grandes, et si l’apôtre Paul le compte au nombre des héros de la foi, {#Heb 11:32} ce n’est bien sûrement pas à cause de ses fautes, mais parce que malgré ses fautes il n’a jamais désespéré des promesses et de la fidélité divines. La foi du chrétien, c’est de croire que Dieu est toujours fidèle, alors même que nous cessons de l’être.

Dictionnaire de la Bible de Jean Augustin Bost, Samson.



Le dictionnaire de Calmet :

Samson demeura dans la prison à Gaze environ un an. Alors ses cheveux étant revenus, {#Jug 16:22} Dieu lui rendit sa première force et les princes des Philistins firent une grande assemblée de religion dans leur temple de Dagon pour lui rendre grâces de ce qu’il les avait délivrés de leur ennemi. Après avoir fait des festins de réjouissance, ils firent venir Samson, afin qu’il jouât devant eux. pour les divertir. On l’amena donc de prison; et après qu’il leur eut donné assez longtemps le divertissement qu’ils jugèrent à propos de prendre après un aveugle qui ne savait où il allait, ni ce qu’on lui faisait, Samson pria celui qui le conduisait, de lui laisser un peu toucher les colonnes qui soutenaient tout le temple, afin qu’il se reposât un moment. Or le temple était tout plein de monde, qui était tant dessous que dessus les galeries. Nous croyons que le temple était rond, et environné peut-être d’un double péristyle. Alors Samson, invoquant le nom du Seigneur, lui dit: O Seigneur mon Dieu, souvenez-vous de moi: rendez-moi maintenant ma première force, afin que je me venge en une seule fois mes ennemis qui m’ont fait. perdre mes deux yeux; et prenant les deux colonnes sur lesquelles le temple était appuyé, tenant l’une de la main droite, et l’autre de la gauche, il dit: Que je meure avec les Philistins, et ayant fortement ébranlé les colonnes, le temple tomba sur tous les princes et sur tout le peuple qui était là, au nombre d’environ trois mille personnes, et il en tua beaucoup plus en mourant, qu’il n’avait fait pendant sa vie. Il vécut en tout environ trente-huit ans, et fut juge d’Israël pendant vingt ans, {#Jug 16:20} depuis l’an du monde 2867 jusqu’en 2887. [Il fut enterré entre Tsorea et Eschthaol, {#Jug 16:31}, à SARASA, nous dit Josèphe.

On forme quelque difficulté sur le salut de Samson. A-t-il pu se donner la mort et souhaiter en mourant de se venger de la perte de ses deux yeux? Saint Bernard soutient que s’il n’avait eu pour cela une inspiration particulière du Saint-Esprit, il n’aurait pu sans péché se donner la mort. Saint Augustin ne l’excuse non plus que dans la supposition qu’il y a été poussé par le mouvement intérieur de celui qui est maître de notre vie et de notre mort. D’autres soutiennent que, sans recourir à cette voie surnaturelle, on peut justifier Samson sur sa qualité de juge et de défenseur d’Israël, qui, sans faire attention au danger auquel il s’exposait, pouvait n’envisager que la mort de ses ennemis et l’avantage de son peuple. Enfin, de quelque manière qu’on l’excuse, il faut avouer qu’il est au nombre des saints, puisque saint Paul {#Heb 11:32} le met parmi ceux dont la foi est louée et récompensée.

Dictionnaire de la Bible de Dom Augustin Calmet, Samson.



C'est étonnant, Dieu a utilisé un grand homme comme Samuel pour accomplir un attentats suicide!


Source utilisé : //blog.decouvrirlislam.net/Home/christianisme/bible/attaque-suicide-dans-la-bible











25/02/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres