Le christianisme enseigne t-il l'amour du prochain?


Remarque
: Le site facealislam a tenté de répondre (sa réponse) à un ancien article à nous présent dans un autre site. Pourtant par mail, nous lui avons dit qu'il était inutile de prendre en compte notre ancien site, qu'il n'était plus actualisé ect... mais il  a fait fi de notre demande...  Ainsi, ceci est un autre article différent de celui-ci qui était présent dans notre ancien site (notre ancien site).


Dans cette article, nous allons prouver, si Dieu le veut, que le christianisme n'est pas une religion enseignant l'amour du prochain, à moins que "prochain" ne signifie "chrétien". Tout d'abord, citons les versets suivant :



Matthieu 5:44  
Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

Luc 6:27  
Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,



Dans un premier temps, notez que des versets semblables ont été donnés dans l'Ancien Testament (Lévitique 19:18) et donc Jésus les a utilisé dans sa prédication. Ces versets ne concernent pas tout le monde mais seulement les juifs. Lorsque Jésus dit d'aimer ses ennemis, il est clair que les ennemis de Dieu n'entrent pas dans la catégorie des personnes que nous devons aimer, car il est dit :


1 Corinthiens 16 22  
Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème ! Maranatha.



Comment aimer une personne qui n'aime pas Dieu et qu'il faut maudire? à première vue, cela parait compliqué....... Je ne sais pas ce que vous en pensez. D'ailleurs, Jésus a t-il aimé le figuier qu'il a maudit?



Matthieu 21:19  
Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha ; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l'instant le figuier sécha.

Marc 11:21  
Pierre, se rappelant ce qui s'était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.



Jésus dit aussi :
 

Matthieu: 10.33
mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.

Marc: 8.38
Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.



On voit bien que l'amour du prochain ne concerne pas  les ennemis de Dieu et ceux qui ne veulent pas croire en Jésus. En fait, Jésus lorsqu'il dit d'aimer nos ennemis, parle de nos ennemis de tous les jours, (au sein de la société juive de l'époque), que nous croisons au quotidien comme nos voisins qui nous insultent, nos frères et soeurs qui nous frappent, nos collègues qui nous calomnient. Ainsi, toutes personne qui nous fait du mal, ou qui nous persécute, est considérée comme un ennemi. Et ces ennemis là, tout le monde en a (plus ou moins). Voila les ennemis dont Jésus parlait. Et si Jésus dit de les aimer même s'ils nous persécute, cela est pour avoir plus de chance de les convertir :

- Paul

1 Corinthiens 9
19  Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre.
20  Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi–même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi ;
21  avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi.
22  J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques–uns.
23  Je fais tout à cause de l'Evangile, afin d'y avoir part.



- Exegèse de la Bible donné par facealislam :

Il est possible que l'Église se trompe dans son jugement ; » elle ne juge pas le cœur (Dieu seul est celui qui sonde les cœurs), mais elle doit juger les paroles et les actes « (J. Adams, op. cit. p. 80). Cela n'implique pas d'hostilité envers lui (on ne jette pas de pierres aux païens et aux collecteurs d'impôts, on s'efforce au contraire de les gagner au Christ en leur témoignant de l'amour).

http://facealislam.free.fr/Tounsidu20-jesus-prochain.htm



Ainsi, si les chrétiens sont gentils et tendent la joue, c'est une méthode pour convertir les autres. Mais comme nous l'avons vu, en aucun cas Jésus ne dit d'aimer les ennemis de Dieu, les mécréants ect... Ainsi, le christianisme enseigne d'aimer son prochain, mais sûrement pas d'aimer les ennemis de Dieu. Et lorsque nous parlons d'ennemis de Dieu, il faut inclure toute personne qui a une autre religion que le christianisme ainsi que ceux qui n'aiment pas Jésus.


Cela étant dit, Jésus dit aussi :

Jean 13:34  
Je vous donne un commandement nouveau: Aimez–vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez–vous les uns les autres.



Nous allons voir comment Jésus a aimé les gens : Jésus affirme avoir aimé les disciples :


Jean 15:9  
Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.


Pour savoir maintenant si Jésus a aimé les juifs ne croyant pas en lui et les autres, il suffit d'analyser les paroles que Jésus a prononcé contre ceux qu'il aime (les disciples) et ceux qu'il n'aime pas (les juifs et autres). Comparez :


- Jésus et les disciples :


Jean 15:9  
Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.




- Jésus et les autres :

Matthieu 23:33  
Serpents, race de vipères ! comment échapperez–vous au châtiment de la géhenne ?


Matthieu 3:7  
Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ?




On voit bien qu'il y a une grande différence dans les propos de  Jésus, envers ses disciples et envers les autres. Cela étant parce que Jésus a dit qu'il aimait les disciples, mais qu'il n'a pas dit avoir aimé les autres. C'est pour cela que Jésus n'emploie pas les mêmes mots pour les disciples. Certaines personnes, pour répondre à celà sont tentées de dire que Jésus a été sévère avec certaines personnes, comme un père peut être sévère avec son fils, et donc que cela n'exclue pas que le père n'aime pas son fils. Seulement, nous sommes d'accord à ce qu'un père soit sévère avec son fils malgré qu'il l'aime, mais pas à ce qu'un père insulte son fils et le traite de serpent. Intéressant, Jésus nous affirme qu'il
n'est pas possible qu'un père donne un serpent à son fils si celui-ci lui demande un poisson :



Matthieu 7
9  Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ?
10  Ou, s'il demande un poisson, lui donnera–t–il un serpent ?
11  Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera–t–il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.


Luc 11
11  Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera–t–il un serpent au lieu d'un poisson ?
12  Ou, s'il demande un œuf, lui donnera–t–il un scorpion ?
13  Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera–t–il le Saint–Esprit à ceux qui le lui demandent.



Nous en concluons donc que Jésus n'a pas aimé les personnes qu'il a taxé de serpents et de races de vipères. Nous défions quiconque de nous trouver un seul verset où Jésus traite ses disciples de serpent. Cela dit, Jésus n'a pas aimé tous ses disciples, il en est un qu'il n'a pas aimé, il s'agit de Judas. En effet, Jésus le fait appelé "démon" :



Jean 6
70 Jésus leur répondit : N'est–ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze ? Et l'un de vous est un démon !
71 Il parlait de Judas Iscariot, fils de Simon ; car c'était lui qui devait le livrer, lui, l'un des douze.



Ainsi, il n'est pas possible que Jésus a aimé Judas, lorsqu'il l'appelle "démon". Et nous connaissons les relations entre Jésus et les démons :



Marc 1:34  
Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu'ils le connaissaient.


Luc 11:14  
Jésus chassa un démon qui était muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet parla, et la foule fut dans l'admiration.


Ainsi, il est clair que Jésus n'a pas aimé son disciple qu'il l'a trahit, Judas l'Iscariote, selon la Bible. Cela réfute encore une fois l'idée que l'amour du prochain englobe tout être vivant. D'autres versets distinguent les chrétiens des autres catégories de personnes :



Ephésiens 6:24
Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus–Christ d'un amour inaltérable !



Remarquez que Paul ne souhaite pas la grâce pour tout le monde, mais pour ceux qui aiment Jésus, autrement dit les chrétiens (et encore ne parlons pas des gens se réclamant en toute sincérité du Christ mais rejetés comme étant des "hérétiques" du fait de leurs croyances). Un autre verset démontre clairement que l'amour du prochain ne s'étant pas envers tous, car il est dit que Paul n'aime pas ceux qui croient en un autre évangile que celui de Jésus :



2 Corinthiens 11
4 Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.
11 Pourquoi ?… Parce que je ne vous aime pas ?… Dieu le sait !



Nous en concluons donc qu'affirmer que le christianisme est une religion qui enseigne l'amour du prochain, est une chose totalement fausse, un mythe pour être plus exact, à moins que l'on précise le sens de "prochain". Le christianisme enseigne l'amour du prochain envers nos ennemis afin de les convertir, par ruse, mais en aucun cas l'amour ne doit être porté en direction de personnes ayant une autre foi que celle des chrétiens, et de personnes qui n'aiment pas Jésus, car ceux-là font immanquablement partis des ennemis de Dieu.




Pour plus sur la tolérance chrétienne :


Le chrétien et la différence entre sa relation avec le chrétien et le non-chrétien


Tolérance chrétienne : Dieu a tant aimé l'humanité ?



25/01/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres