Les Prophètes qui ont voulu se suicider selon la Bible



Plusieurs chrétiens critiquent le fait que le Prophète (sws) voulait se suicider. La réponse à cette accusation se trouve dans cet article.

Inversons les rôles :

Moïse fait des reproches à Dieu et voulait se suicider car il trouvait qu'il accomplissait une tâche trop difficile :

Nombres 11
10 Moïse entendit le peuple qui pleurait, chacun dans sa famille et à l'entrée de sa tente. La colère de l'Eternel s'enflamma fortement. Moïse fut attristé,
11 et il dit à l'Eternel: Pourquoi affliges–tu ton serviteur, et pourquoi n'ai–je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi la charge de tout ce peuple?
12 Est–ce moi qui ai conçu ce peuple? est–ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises: Porte–le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner?
13 Où prendrai–je de la viande pour donner à tout ce peuple? Car ils pleurent auprès de moi, en disant: Donne–nous de la viande à manger!
14 Je ne puis pas, à moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop pesant pour moi.
15 Plutôt que de me traiter ainsi, tue–moi, je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur.
16 L'Eternel dit à Moïse: Assemble auprès de moi soixante–dix hommes des anciens d'Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène–les à la tente d'assignation, et qu'ils s'y présentent avec toi.


Jacob ben Isaac Achkenazi dit :

La chair était encore entre leurs dents (Nom. 11:33). Le Hizkuni écrit : Le Saint, béni soit-Il, leur donna d'abord de la viande en quantité suffisante. C'est seulement après qu'il les fit mourir afin qu'ils ne puissent pas dire que Dieu les avait fait périr dans l'impossibilité de leur fournir suffisamment de viande. C'est à cause de leur péché que Dieu les fit mourir. Le Behaye pose une question : Pourquoi Moïse n'a-t-il pas adressé une prière à Dieu afin qu'il n'en tue pas autant? Il pria pourtant dans le passage précédent lorsque le peuple se plaignit à Dieu et qu'un feu descendit du ciel pour le brûler. Moïse se mit alors à prier et le feu s'enfonça sous terre. L'explication est : Moïse fut honteux qu'Israël ait si mal agi. Le peuple avait compris que le feu divin pouvait les consumer, ce qui ne les empêcha pas de se fâcher à nouveau contre Dieu qu'ils refusèrent de croire. De plus, Moïse prit peur car il s'était plaint à Dieu sous l'emprise de la colère en disant : "Pourras-tu donner suffisamment de viande à Israël?" Or cela était tout à fait inconvenant car le Saint, béni soit-Il, avait, bien évidemment, le pouvoir de réaliser tout ce dont Il parlait. Moïse dit aussi "Pourquoi as-tu fait du mal à ton serviteur?" (Nom. 11:11). Pourquoi accabler ainsi ton serviteur qui, tout seul, conduit le peuple d'Israël? Ce n'était pas non plus le genre de choses à dire au Saint, béni soit-Il. Le Commentaire sur la Torah, Tseenah ureenah, Jacob ben Isaac Achkenazi de Janow, Traduction du yidich, introduction et notes par Jean Baumgarten, éditions verdier, pages 701-702.




Elie voulait se suicider à cause des péchés de son peuple :

1Rois 19
1  Achab rapporta à Jézabel tout ce qu'avait fait Elie, et comment il avait tué par l'épée tous les prophètes.
2  Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire: Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d'eux!
3  Elie, voyant cela, se leva et s'en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer–Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur.
Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s'assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C'est assez! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.
5  Il se coucha et s'endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit: Lève–toi, mange.
6  Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d'eau. Il mangea et but, puis se recoucha.
7  L'ange de l'Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit: Lève–toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.
8  Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu'à la montagne de Dieu, à Horeb.
9  Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l'Eternel lui fut adressée, en ces mots: Que fais–tu ici, Elie?
10 Il répondit: J'ai déployé mon zèle pour l'Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d'Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l'épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie.



La Bible Annotée dit :

Un genêt (rôthem): buisson aux branches ténues et aux feuilles maigres, qui croît au désert dans les dépressions du sol et dans le lit desséché des torrents, là où les caravanes dressent ordinairement leurs tentes.
C'est assez! Le but de sa vie, le retour d'Israël à son Dieu, n'a pas été atteint; il n'a plus rien à faire ici-bas qu'à mourir.
Pas meilleur que mes pères: il avait cru être appelé à faire et en état de faire ce que d'autres n'avaient pas réussi avant lui à exécuter; il voit que son impuissance égale la leur. A quoi bon vivre? Pour voir plus longtemps le péché de son peuple, sans pouvoir y remédier! Il faut, pour éprouver une pareille douleur, le coeur d'un homme qui a fait de la cause de son Dieu l'unique intérêt de sa vie. Bible Annotée sur 1Rois 19.4.




Jonas veut se suicider car Dieu a voulu faire miséricorde à la ville de Ninive!

Jonas 3
1  La parole de l'Eternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots:
2  Lève–toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames–y la publication que je t'ordonne!
3  Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l'Eternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche.
4  Jonas fit d'abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite!
5  Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits.
6  La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d'un sac, et s'assit sur la cendre.
7  Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bêtes, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d'eau!
8  Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à Dieu avec force, et qu'ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables!
9  Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point?
10 Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu'il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas.

Jonas 4
1  Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité.
2  Il implora l'Eternel, et il dit: Ah! Eternel, n'est–ce pas ce que je disais quand j'étais encore dans mon pays? C'est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal.
Maintenant, Eternel, prends–moi donc la vie, car la mort m'est préférable à la vie.
4  L'Eternel répondit: Fais–tu bien de t'irriter?
5  Et Jonas sortit de la ville, et s'assit à l'orient de la ville, Là il se fit une cabane, et s'y tint à l'ombre, jusqu'à ce qu'il vît ce qui arriverait dans la ville.
6  L'Eternel Dieu fit croître un ricin, qui s'éleva au–dessus de Jonas, pour donner de l'ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin.
7  Mais le lendemain, à l'aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha.
Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d'orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu'il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m'est préférable à la vie.
9  Dieu dit à Jonas: Fais–tu bien de t'irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort.
10 Et l'Eternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t'a coûté aucune peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit.
11 Et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre!




Enfin, il est dit que Job et Jérémie souhaitent la mort :

Job 3
1  Après cela, Job ouvrit la bouche et maudit le jour de sa naissance.
2  Il prit la parole et dit:
3  Périsse le jour où je suis né, Et la nuit qui dit: Un enfant mâle est conçu!
4  Ce jour! qu'il se change en ténèbres, Que Dieu n'en ait point souci dans le ciel, Et que la lumière ne rayonne plus sur lui!
5  Que l'obscurité et l'ombre de la mort s'en emparent, Que des nuées établissent leur demeure au–dessus de lui, Et que de noirs phénomènes l'épouvantent!
6  Cette nuit! que les ténèbres en fassent leur proie, Qu'elle disparaisse de l'année, Qu'elle ne soit plus comptée parmi les mois!
7  Que cette nuit devienne stérile, Que l'allégresse en soit bannie!
8  Qu'elle soit maudite par ceux qui maudissent les jours, Par ceux qui savent exciter le léviathan!
9  Que les étoiles de son crépuscule s'obscurcissent, Qu'elle attende en vain la lumière, Et qu'elle ne voie point les paupières de l'aurore!
10 Car elle n'a pas fermé le sein qui me conçut, Ni dérobé la souffrance à mes regards.
11 Pourquoi ne suis–je pas mort dans le ventre de ma mère? Pourquoi n'ai–je pas expiré au sortir de ses entrailles?
12 Pourquoi ai–je trouvé des genoux pour me recevoir, Et des mamelles pour m'allaiter?
13 Je serais couché maintenant, je serais tranquille, Je dormirais, je reposerais,
14 Avec les rois et les grands de la terre, Qui se bâtirent des mausolées,
15 Avec les princes qui avaient de l'or, Et qui remplirent d'argent leurs demeures.
16 Ou je n'existerais pas, je serais comme un avorton caché, Comme des enfants qui n'ont pas vu la lumière.
17 Là ne s'agitent plus les méchants, Et là se reposent ceux qui sont fatigués et sans force;
18 Les captifs sont tous en paix, Ils n'entendent pas la voix de l'oppresseur;
19 Le petit et le grand sont là, Et l'esclave n'est plus soumis à son maître.
20 Pourquoi donne–t–il la lumière à celui qui souffre, Et la vie à ceux qui ont l'amertume dans l'âme,
21 Qui espèrent en vain la mort, Et qui la convoitent plus qu'un trésor,
22 Qui seraient transportés de joie Et saisis d'allégresse, s'ils trouvaient le tombeau?
23 A l'homme qui ne sait où aller, Et que Dieu cerne de toutes parts?
24 Mes soupirs sont ma nourriture, Et mes cris se répandent comme l'eau.
25 Ce que je crains, c'est ce qui m'arrive; Ce que je redoute, c'est ce qui m'atteint.
26 Je n'ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, Et le trouble s'est emparé de moi.


Jérémie 20
14 Maudit soit le jour où je suis né! Que le jour où ma mère m'a enfanté Ne soit pas béni!
15 Maudit soit l'homme qui porta cette nouvelle à mon père: Il t'est né un enfant mâle, Et qui le combla de joie!
16 Que cet homme soit comme les villes Que l'Eternel a détruites sans miséricorde! Qu'il entende des gémissements le matin, Et des cris de guerre à midi!
17 Que ne m'a–t–on fait mourir dans le sein de ma mère! Que ne m'a–t–elle servi de tombeau! Que n'est–elle restée éternellement enceinte!
18 Pourquoi suis–je sorti du sein maternel Pour voir la souffrance et la douleur, Et pour consumer mes jours dans la honte?



Nous demandons donc à ces chrétiens de lire la Bible avant de porter une accusation sur le Prophète (sws).






31/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres