La femme source de tentation selon la Bible


Certains chrétiens, tel que Facealislam, critiquent l'Islam en arguant que la religion musulmane stigmatise et considère la gente féminine comme une affliction. Bien sur, cela est faux, mais il y a pis encore. Ce que dit la Bible. Nous lisons dans la Bible, en effet, que la femme est un danger, elle représente une grande tentation :

Ecclésiaste 7
26 Et j'ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le coeur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle.
27 Voici ce que j'ai trouvé, dit l'Ecclésiaste, en examinant les choses une à une pour en saisir la raison;
28 voici ce que mon âme cherche encore, et que je n'ai point trouvé. J'ai trouvé un homme entre mille; mais je n'ai pas trouvé une femme entre elles toutes.
29 Seulement, voici ce que j'ai trouvé, c'est que Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours.

Proverbes 7
10 Et voici, il fut abordé par une femme Ayant la mise d'une prostituée et la ruse dans le coeur.
11 Elle était bruyante et rétive; Ses pieds ne restaient point dans sa maison;
12 Tantôt dans la rue, tantôt sur les places, Et près de tous les angles, elle était aux aguets.
13 Elle le saisit et l'embrassa, Et d'un air effronté lui dit:
14 Je devais un sacrifice d'actions de grâces, Aujourd'hui j'ai accompli mes voeux.
15 C'est pourquoi je suis sortie au-devant de toi Pour te chercher, et je t'ai trouvé.
16 J'ai orné mon lit de couvertures, De tapis de fil d'Égypte;
17 J'ai parfumé ma couche De myrrhe, d'aloès et de cinnamome.
18 Viens, enivrons-nous d'amour jusqu'au matin, Livrons-nous joyeusement à la volupté.
19 Car mon mari n'est pas à la maison, Il est parti pour un voyage lointain;
20 Il a pris avec lui le sac de l'argent, Il ne reviendra à la maison qu'à la nouvelle lune.
21 Elle le séduisit à force de paroles, Elle l'entraîna par ses lèvres doucereuses.
22 Il se mit tout à coup à la suivre, Comme le boeuf qui va à la boucherie, Comme un fou qu'on lie pour le châtier,
23 Jusqu'à ce qu'une flèche lui perce le foie, Comme l'oiseau qui se précipite dans le filet, Sans savoir que c'est au prix de sa vie.
24 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, Et soyez attentifs aux paroles de ma bouche.
25 Que ton coeur ne se détourne pas vers les voies d'une telle femme, Ne t'égare pas dans ses sentiers.
26 Car elle a fait tomber beaucoup de victimes, Et ils sont nombreux, tous ceux qu'elle a tués.
27 Sa maison, c'est le chemin du séjour des morts; Il descend vers les demeures de la mort.



Tertullien, père de l'église, dit que la femme est la porte du démon :

I. Si la foi des hommes sur la terre était en proportion de la récompense qui leur est promise dans le ciel, aucune de vous, très-chères sœurs, depuis le moment où elle aurait connu le Dieu vivant, et compris sa condition , c'est-à-dire la condition de la femme, aucune ne chercherait à se parer, je ne dis pas de vêtements de luxe, mais seulements d'habits de fête.Ne devrait-elle pas même affecter plutôt une sorte de négligence , comme pour montrer, en sa personne , Eve pleurant de repentir ; et pour expier par l'humilité de sa tenue extérieure, ce qu'elle a hérité d'Eve à un si haut degré, c'est-à-dire la honte du premier péché, et tout l'odieux de la perte du genre humain. Femme, tu enfanteras dans les douleurs et les angoisses, tu seras sans cesse attirée vers ton mari, et il te dominera. Et tu ne veux pas reconnaître Eve en toi ?

La sentence de Dieu sur ce sexe vit encore de nos jours. Eh bien, oui, qu'elle vive ; il faut que ce crime demeure comme un opprobre éternel. 0 femme ! tu es la porte par où le démon est entré dans le monde ; tu as découvert l'arbre la première ; tu as enfreint la loi divine; c'est toi qui as séduit celui que le démon n'eut pas le courage d'attaquer en face ; tu as brisé sans efforts l'homme. cette image de Dieu; c'est enfin pour effacer la peine que |147 tu as encourue, c'est-à-dire la mort, que le fils de Dieu lui-même dut mourir ; et tu songes encore à charger d'ornements tes tuniques de peau ! Vois donc si, à l'origine des choses, les Milésiens tondaient leurs troupeaux, si les Sères filaient leurs arbres, si les Tyriens variaient les couleurs, si les Phrygiens brodaient, si les Babyloniens tissaient, si les perles brillaient, si la céraunie étincelait ; si l'or lui-même avait été tiré de la terre pour assouvir la cupidité; si alors on pouvait tromper par l'art de la toilette. Mais c'est là ce qui enflamma les désirs d'Eve, chassée du paradis, et déjà morte. Tertullien, De l'Ornement des Femmes. http://jesusmarie.free.fr/tertullien_l_ornement_des_femmes.html



Saint Jérôme nous rappel la grande tentation de la femme :

Que les femmes viennent peu chez vous, ou, s'il se peut faire, point du tout ; ne connaissez aucune fille, ou, si vous en connaissez quelques-unes, aimez-les toutes également ; ne demeurez point avec elles dans la même maison, vous fiant à une vertu qui a déjà été mise à l'épreuve ; car vous n'êtes pas plus saint que David, plus fort que Samson ni plus sage que Salomon. Souvenez-vous qu'une femme l'ut cause qu'Adam fut chassé du paradis terrestre. Saint Jérôme, traité des devoirs des prêtres et des obligations des saolitaires, partie I, à Nepotien. http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/jerome/mystiques/027.htm

V. 26 et 27. « Mon esprit a porté sa lumière sur toutes choses pour savoir, pour considérer, pour chercher la sagesse, et les raisons de tout, et pour connaître la malice des insensés et les erreurs des imprudents; et j'ai reconnu que la femme est plus amère que la mort, qu'elle est le filet des chasseurs, que son coeur est un rets et que ses mains sont des chaînes. Celui qui est agréable à Dieu se sauvera d'elle , mais le pécheur s'y trouvera pris. » L'Ecclésiaste a dit ci-dessus qu'il avait tout tenté pour acquérir la sagesse, mais que la sagesse s'était retirée loin de lui encore beaucoup plus qu'elle ne l'était auparavant. Il ajoute ici qu'il avait fait un effort particulier pour découvrir par les lumières de sa sagesse quel mal était, dans les choses humaines, le plus grand de tous les maux, et ce qui tenait le premier rang dans l'impiété, dans la folie, dans l'erreur et dans la sottise. Il confesse donc après cette recherche qu'il a trouvé que la femme est la cause et la source de tous les maux, parce que c'est par elle que la mort est entrée dans le monde, et que c'est aussi le sexe qui ravit et qui fait périr tous les jours les âmes des hommes, qui sont si précieuses. Car, comme dit un prophète : « Les hommes sont tous des adultères, et leur coeur est semblable à un four allumé. » Ce sont aussi les femmes qui sont cause que le coeur des jeunes gens s'éloigne avec précipitation des sentiers de la vertu, pour prendre les grandes routes du vice et du libertinage. En effet, l'amour des femmes ne s'est pas plus tôt rendu le maître du coeur d'un homme qu'il l'entraîne dans le précipice, sans lui laisser la liberté de regarder où il met ses pieds. Cet amour est un piège et un filet où le coeur des jeunes gens se trouve pris et enveloppé. Cependant cet amour meurtrier est tout volontaire; il n'embarrasse et ne surprend que ceux qui veulent bien s'y laisser engager. C'est pourquoi les hommes justes, que Dieu regarde d'un bon oeil, ne sauraient être pris ni assujettis par l'amour des femmes; il n'y a que les pécheurs et les insensés qui se laissent conduire à la mort par cet amour brutal. Au reste ne pensons pas que Salomon ait parlé légèrement des personnes du sexe, ni qu'il ait exagéré les maux dont elles sont la cause ordinaire : il n'a rien dit d'elles que ce qu'il avait éprouvé lui-même, car c'est l'amour des femmes qui l'a fait tomber dans le péché et qui l'a fait périr devant Dieu. SÉRIE III. TRAITÉS DE MORALE. DES VANITÉS DU SIÈCLE. CHAPITRE VII. Néant des curiosités et des sciences. http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/jerome/morale/016.htm#_Toc62528046



La Bible Catholique dit :

Sirach 3.9
Car la bénédiction d'un père affermit la maison de ses enfants, mais la malédiction d'une mère en détruit les fondations.

Sirach 22:3 
C'est une honte d' être le père d'un fils mal élevé, et la naissance d'une fille signifie préjudice.

Sirach 25:13 
N'importe quelle blessure, sauf une blessure du cœur, n'importe quelle méchanceté, sauf la méchanceté d'une femme!

Sirach 25:15 
Il n'est pire venin que venin de serpent, ni colère pire qu'une colère de femme.

Sirach 25:16 
J'aimerais mieux habiter avec un lion ou un dragon que d'habiter avec une femme mauvaise.

Sirach 25:17 
La méchanceté d'une femme transforme son aspect, et son visage assombri lui donne l'air d'un ours.

Sirach 25:19 
Toute malice est peu de chose près de la malice d'une femme; que le sort du pécheur lui échoie!

Sirach 25:20 
Une montée de sable sous les pieds d'un vieil homme, telle est la femme bavarde pour un homme tranquille.

Sirach 25:24 
La femme est à l'origine du péché et c'est à cause d'elle que tous nous mourons.

Sirach 26:7 
Une femme méchante, c'est un joug de bœufs qui balotte; vouloir la prendre en main, c'est comme se saisir d'un scorpion.

Sirach 26:14 
Une femme qui parle peu est un don du Seigneur, et rien ne vaut une personne bien éduquée.

Sirach 42:14 
Mieux vaut la méchanceté d'un homme que la bonté d'une femme; une femme couvre de honte et expose à l'insulte.







01/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres