Jésus a t-il été crucifié selon l'Islam?


Étant donné qu'il est établit que Jésus n'est pas passé par la mort (voir ici), il devient donc impensable qu'il ait été tué et crucifié, il serait inutile de continuer. Cependant nous allons quand même prendre le temps de réfuter les arguments de ceux qui prétendent que Jésus a été tué et crucifié selon l'Islam afin qu'il n'y ait plus de malentendus :


Argument numéro 1 :

 Et à cause leur parole : "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager de Dieu"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué. Mais Dieu l'a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage. Sourate 4:157-158

C'est ici, la traduction la plus connue, qui indique que c'est un faux semblant qui est mort à la place de Jésus. Seulement, cette traduction est erronée, le mot "faux semblant" dans ce verset n'existe pas dans le texte arabe. En fait les mots arabes utilisés, sont "Shubbiha lahum", qui dans le passage se traduisent correctement par "cela leur a apparu ainsi", ce qui donne :
et à cause leur parole : «Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah»... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais CELA LEUR A APPARU AINSI ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué. Sourate 4:157-158

http://facealislam.free.fr/crucifixion_coran.html


Facealislam conteste le fait que Jésus fut substitué par quelqu'un d'autre s'étant fait crucifier à sa place. Néanmoins, quand bien même l'on traduit "choubiha lahoum" par "cela leur est apparu ainsi" cela n'exclut pas une substitution. Cette expression indique, dans ce contexte, un phénomène d'illusion dans lequel tombèrent les bourreaux. Le fait que Dieu a jeté la ressemblance de Jésus sur quelqu'un d'autre qui a été crucifié à sa place, cela veut dire que pour les juifs, cela leur a apparu comme si c'était Jésus. En crucifiant une autre personne, ils ont crut avoir crucifié Jésus, cela leur a apparu ainsi.

Exégèse de la sourate Sourate 4.157 :
Les juifs ont crucifié quelqu'un d'autre qui ressemblait à Jésus. Tafsîr Ibn Kathîr, Tafsîr At-Tabari, Tafsîr Al-Jalalayn, Tafsîr Al-Qurtubi, Tafsîr Ar-Razi.



Argument numéro 2 :

En conséquence, relisons le passage au sujet de la crucifixion en son contexte :
 (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur MEURTRE injustifié DES PROPHETES, et leur parole : «Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables». En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs coeurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu… et A CAUSE DE LEUR PAROLE : «Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah»... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais CELA LEUR A APPARU AINSI ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué. Sourate 4:155 ;157-158

Nous constatons que le verset se trouve dans un contexte où Allah reproche aux Juifs leur comportement, leur attitude, et leur meurtre de prophètes. Au sujet de la crucifixion Allah reproche plus précisément aux Juifs de se vanter, en disant qu'ils ont tué Jésus :

 (Nous les avons maudits) ... A CAUSE DE LEUR PAROLE : «Nous avons vraiment tué le Christ...

Ce à quoi Allah répond qu'ils ne l'ont pas tué, ni crucifié, mais que CELA LEUR A APPARU AINSI. Ce qui peut s'interpréter correctement comme étant le fait, que ce ne sont pas les Juifs qui ont été la source de décision de la mort de Jésus, comme ils s'en vantent, mais que c'est Allah qui en a décidé…


Ainsi selon Facealislam, les juifs ont tué et crucifié Jésus et Dieu leur reproche de s'en vanter, alors Dieu dit qu'ils ne l'ont pas tué ni crucifié, car c'est Dieu qui a voulu cela. Ainsi Dieu reprocherait ce que disent les juifs et non pas ce qu'ils ont fait. Le nombre de bémols générés par l'interprétation de Facealislam n'a pas d'équivalent.  Un premier bémol est que si l'on applique cette logique, alors on peut obtenir le résultat suivant :

4.156
Et à cause de leur mécréance et de leur parole sur Marie.

Note : les mêmes mots sont utilisés pour le verset 156 et 157 qui est qawlihum qui signifie "leur parole". Si Dieu ne voulait que blâmer les juifs et leur fierté d'avoir tué Jésus, de l'avoir humilié en le crucifiant (d'après eux), pourquoi ne pas croire non plus que Dieu ne souhaitait que blâmer les juifs par rapport à leur fierté d'avoir traité Marie de prostituée ? Ainsi, si Jésus est réellement mort mais que Dieu reproche seulement aux juifs de se vanter de l'avoir tué, cela implique aussi que Marie est une prostituée mais que Dieu a seulement reproché aux juifs de le dire. Or Marie n'était pas une prostituée (5.76). Le raisonnement de Facealislam manque cruellement de cohérence....

Un autre problème est le suivant : Pourquoi Dieu reproche aux juifs de se vanter d'avoir tué Jésus, alors qu'Il ne le ferait pas pour les autres prophètes ? En effet, pourquoi Dieu ordonne au sceau des prophètes, Muhammad (sws), de dire aux juifs qu'ils ont tué les prophètes ?

2.91
Et quand on leur dit : "Croyez à ce que Dieu a fait descendre", ils disent : "Nous croyons à ce qu'on a fait descendre à nous". Et ils rejettent le reste, alors qu'il est la vérité confirmant ce qu'il y avait déjà avec eux. - Dis : "Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes de Dieu, si vous étiez croyants ?".

Ainsi, si Dieu ne voulait que blâmer les Juifs pour leur fierté d'avoir tué Jésus (d'après eux), Il aurait dû, à plus forte raison, les blâmer d'être fiers d'avoir tués beaucoup de Prophètes de Dieu.

Encore un autre problème c'est que dans le verset 158, Dieu dit "bal" qui signifie "au contraire", voulant réfuter ce que disent les juifs :

4.157-158
et à cause leur parole : "Nous avons vraiment tué le Christ…….Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié…….mais (bal) Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage.

Le mot "bal" démontre clairement que les juifs n'ont pas tué Jésus, mais que Dieu l'a élevé vers Lui.  Ce même mot "bal" nous le retrouvons dans le verset 155 :

4.155
(Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole: ‹Nos coeurs sont (enveloppés) et imperméables›. Et réalité (bal), c'est Allah qui a scellé leurs coeurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu.

Nous voyons bien que dans ce verset il y a deux idées :

- Les juifs disent que leur cœurs sont enveloppés et imperméables.
- Dieu dit qu'Il a scellé leurs cœurs

Et entre ces deux idées, il y a le mot "bal" qui sépare les deux idées et qui les contredit, la deuxième située après le mot "bal"  réfutant la première. On en conclut que de même que les juifs prétendent avoir un cœur enveloppé et imperméable, mais (bal) que ce n'est pas le cas, il en est de même pour les juifs qui disent avoir tué et crucifié Jésus, mais (bal) ce n'est pas le cas.

Ce n'est toujours pas fini :

Dans le verset 157, Dieu dit : « Ils ne l'ont ni tué ni crucifié, mais (walakin) cela leur a semblé ainsi... " Le mot utilisé pour "mais" est "walakin" qui a le même sens que "bal", et qui contredit l'idée donné avant. Exemple :

2.57
Et Nous vous couvrîmes de l'ombre d'un nuage, et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles : - "Mangez des délices que Nous vous avons attribués ! » - Ce n'est pas à Nous qu'ils firent du tort, mais (walakin) ils se firent tort à eux-mêmes.

2.177
La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. mais (walakin) la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier...

On en déduit que lorsque le mot "walakin" est utilisé, il a aussi pour but de séparer deux idées contradictoires, la deuxième réfutant la première. Nous obtenons le résultat suivant : De même que les juifs n'ont pas fait de tort à Dieu mais (walakin) à eux même, et de même que la bonté ne consiste pas à tourner nos visages vers le Levant ou le Couchant mais (walakin) consiste en croire en Dieu, on en conclut que de même, les juifs n'ont ni tué ni crucifié Jésus mais (walakin) cela leur a semblé ainsi.

Nous continuons : Dans le verset 158, Dieu dit : "mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. " Or, si Dieu avait laissé les juifs tuer et crucifier Jésus (as), pourquoi Dieu aurait-Il précisé qu'il est Puissant et Sage ? En quoi cette non-assistance s'apparenterait-elle à de la puissance et encore plus à de la Sagesse ? N'est-ce pas pour montrer qu'Il est capable de protéger son messager contre les juifs ? Si ce n'est pas le cas, alors Dieu n'aurait pas fait mention de lui-même comme étant Puissant et Sage, car laisser mourir Son messager n'a rien de très glorieux et de très "puissant". Or, à chaque fois que Dieu parle de Lui en disant qu'Il est puissant, il y a toujours un contexte pour le justifier, et dans notre cas, il s'agit de l'élévation de Jésus pour ne pas laisser les juifs le tuer. L'attribut de la puissance se justifie aussi par le fait que Dieu a élevé Jésus physiquement, en dépit du fait qu'il s'agit une d'action supranaturelle, impensable pour beaucoup de gens. Mais Dieu peut tout faire et Il est en cela "puissant".

L'Imâm Ar-Razî (r.a) dit :

Dieu révèle à la fin de ce verset que "Dieu est Puissant et Sage." (...) De cette manière, Dieu a indiqué l'ascension de Jésus (a.s), et que peu importe la manière dont cela puisse paraître impossible à une personne, ce n'est pas impossible à Sa Puissance et Sa Sagesse. Une situation semblable peut être vu dans le verset: "Gloire à Lui, qui a fait voyager Son serviteur sur un trajet de nuit de la sainte mosquée [Masdjid Al-Harâm] à la mosquée  éloignée [Masjid al-Aqsa] ..." (Coran, 17:1). C'est parce que peu importe qu'un tel voyage puisse être impossible pour le Prophète Muhammad (que Dieu le bénisse et lui accorde la paix), il est facile pour la puissance de Dieu. (….) Avec l'ascension ici, Dieu renvoie à une ascension à un endroit où aucune loi en dehors de celle de Dieu ne s'applique. Ce verset indique clairement que Jésus (Paix et Bénédictions sur lui) a été élevé au ciel. (Fakhr al-Din al-Razi, Mafatih al-Ghayb, 11:102-3, cité par Harun Yahya dans Jesus did not Die)

Mehmed Vehbi écrit au sujet de la sagesse derrière cette révélation:

L'élévation de Jésus (Paix et Bénédictions sur lui) aux cieux est déterminée dans ce verset. Bien que l'élévation au ciel est impossible par rapport à la puissance humaine, dans le but d'annoncer que ce n'est pas difficile par rapport à Sa puissance et Sa sagesse, Dieu déclare dans le verset de la partie qui précède, "il est Tout Puissant et Sage". Et dans le but de révéler la perfection de sa connaissance, il révèle qu'il est souverain et que Sa puissance et Sa sagesse sont suffisantes pour élever Jésus aux cieux. (Hadimli, Hulasat ul-Bayan, 3:1108, cité par Harun Yahya dans Jesus did not Die)

Egalement, il est fait mention en Coran 3 :55 de la purification de Jésus. La racine du mot mutahhiruka est tahara, signifiant "être propre."

Les ulémas regardent généralement ce terme en tant que preuve que Jésus (Paix et Bénédictions sur lui) a été élevé vivant auprès de Dieu. Selon eux, l'interprétation de ce verset est: "Je vais te prendre, t'élever à moi, et te retirer de cet environnement pollué par les incroyants et les pécheurs." (Zeki Saritoprak, Islam Inanci Acisindan Nuzul-i Isa Meselesi, Izmir: Caglayan Publishings, 1997, p. 63, cité par Harun Yahya dans Jesus did not Die)

En outre, ce verset montre également que Jésus (a.s) a été purifié de par sa séparation physique d'un environnement contenant des infidèles. (Dieu sait mieux). Jésus (a.s) a été purifié de la manière indiquée dans le verset, il devrait avoir quitté son environnement à la fois corps et âme. En outre, il n'est pas correct qu'un Prophète ait besoin d'une purification quelconque, surtout un messager comme Jésus (a.s) qui fut qualifié de "fils pur" (19 :19). Un autre verset révèle ses hautes valeurs morales: "Que la paix soit sur moi le jour de ma naissance, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant" (Coran, 19:33). En tant que fervent croyant et messager de Dieu, l'âme de Jésus (a.s) était pure. Toutefois, il avait besoin d'être purifié, en d'autres termes, séparé, des infidèles impurs spirituellement, pour son bien.

Par conséquent, la purification de Jésus (a.s) signifie dans ce contexte son éloignement de leur milieu infect ou pollué. Ainsi, Dieu l'a purifié et protégé en l'élevant prés de lui. (Dieu sait mieux).

Le savant égyptien Khalil Herras offre l'explication suivante concernant la "purification":

La purification de Jésus (a.s) des incroyants concerne son sauvetage de leurs méchants pièges. Cela ne peut avoir lieu avec la mort et l'enterrement de Jésus (a.s), mais uniquement par son ascension dans un état de vie au ciel, ses ennemis ayant échoué à lui avoir infligé des tortures sur son corps, comme ils l'ont fait avec la personne qu'ils ont pris pour lui... (Herras, Fasl al-Maqal, p.66, cité par Harûn Yahya, dans Jesus did not Die)

Hamdi Yazar de Elmali l'énonce également dans son commentaire :

 ... Et avec  l'ascension, Je vais te purifier des dénégateurs et incroyants, et tu n'auras  plus rien à faire avec eux ...  (Yazir, Hak Din Kuran Dili, cité par Harûn Yahya, dans Jesus did  not Die)

Ce qui démontre que l'élévation dans ce verset n'est pas synonyme d'exaltation comme pour Idris (19 :57) mais désigne une ascension réelle, physique. De plus, si l'élévation de Jésus était identique à celle d'Idris, alors le mot "bal" dans le verset 4.157 n'aurait aucune signification et serait inutile. D'ailleurs, lorsque Jésus reviendra sur terre, il descendra du ciel :

Hudhayfah ibn Usayd Al-Ghifari a rapporté ce qui suit: "Le Messager de Dieu (saas) nous est venu tout à coup quand nous étions pris par une discussion. Il a demandé: "De quoi discutez-vous?". Nous avons répondu: "Nous discutons de l'Heure dernière". Sur ce, il a dit: "Elle ne viendra pas avant que vous ne voyiez dix signes avant cela" - et (à cet égard) il a mentionné la fumée, le Dajjal, la bête, la levée du Soleil de l'ouest, la descente d'Isa fils de Maryam (as), Yajuj et Majuj et des éboulements en trois endroits, l'un à l'est, l'autre à l'ouest et le troisième en Arabie à la suite desquels le feu brûlera du côté de Yémen et conduira les gens à l'endroit de leur assemblée." (Sahih Muslim)

Abu Hurairah (ra) a rapporté que le Messager de Dieu, que la paix soit sur lui, a dit: "… certainement le fils de Maryam descendra bientôt parmi vous comme un juge juste et il cassera la croix, tuera le porc et abolira la jizyah et la richesse sera si abondante que personne ne l'acceptera, jusqu'à ce qu'une seule prosternation soit meilleure que le monde et tout ce qui s'y trouve." (Sahih Al-Bukhârî)

Jabir ibn 'Abdullah a rapporté: "J'ai entendu le Prophète, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix, dire: "Une partie de ma ummah ne cessera jamais de se battre victorieusement pour la vérité jusqu'au Jour Dernier." Il a ajouté: "Ensuite 'Isa ibn Maryam, que la paix soit sur lui, descendra et leur émir dira: "Venez et guidez-nous dans la prière", mais il dira: "Non! Certains d'entre vous sont des émirs sur d'autres", comme Dieu montre l'honneur à cet ummah." (Sahih Muslim)

Or si Jésus descendra du ciel c'est qu'il y sera auparavant monté, donc le verset 4.157 démontre qu'il y est monté, et non pas qu'il a été élevé en degré comme Idris (as).

Remarquez aussi que le même Facealislam qui pense que "l'élévation" de Jésus est identique à celle d'Idris, dit ailleurs le contraire (quand ça l'arrange) :

Hormis ceci, c'est le Coran affirme que Jésus est monté au ciel:

(Rappelle-toi) quand Dieu dit : "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez. Sourate 3:55

Mais Dieu l'a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage. Sourate 4:158

Le Coran est donc en accord avec le Nouveau Testament sur cette question, nous ne comprenons donc pas pourquoi, Ahmed Deedat essaye de nier l'ascension de Jésus Christ, lorsque le Coran la confirme?

http://facealislam.free.fr/reponse_mohammed2.html


Un problème supplémentaire avec l'assertion de Facealislam est le suivant : Il est dit que Jésus a été victime d'un complot mais que Dieu a fait échouer ce complot :

3.54
Et ils [les autres] se mirent à comploter. Allah a fait échouer leur complot. Et c'est Allah qui sait le mieux leur machination !

Or le complot des juifs étaient de tuer et de crucifier Jésus, s'ils ont réalisé cela alors Dieu n'aurait pas fait échouer leur complot, comme l'indiquent les exégètes : Les juifs ont voulu comploter, et Dieu a comploté contre eux. Le complot de Dieu consistait à ne pas laisser les juifs tuer Jésus en l'élevant au ciel. Tafsîr Ibn Kathîr, Tafsîr At-Tabari, Tafsîr Al-Jalalayn, Tafsîr Al-Qurtubi, Tafsîr Ar-Razî verset 3.53.

Signalons aussi que de même que Jésus a été victime d'un complot, il en est de même pour Muhammad (sws) :

8.30. (Et rappelle-toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes.

Or nous savons tous que Dieu a fait échouer le complot des Mecquois en les empêchant de tuer le Prophète (sws) durant l'Hijra. Or étant donné que Dieu a sauvé Muhammad (sws) en ne le laissant pas mourir, il en est de même pour Jésus (as). Tout deux ont été victime d'un complot visant à les tuer, et Dieu dit qu'il a fait échouer les deux complots.

Enfin, tous les exégètes sont unanimes sur le fait que le verset 4.157 prouve que Jésus n'a ni été tué ni crucifié : « Les juifs ont crucifié quelqu'un d'autre qui ressemblait à Jésus. » Tafsîr Ibn Kathîr, Tafsîr Al-Tabari, Tafsîr Al-Jalalayn, Tafsîr Al-Qurtubi, Tafsîr Ar-Razi sourate 4.157.

Ajoutons à cela une mise en garde contre quiconque croit que le Coran dit que Jésus est mort et crucifié :

Sheikh Muhammad Salîh al-Outheimine :

Ainsi celui qui a cru que 'Issa (Jésus) fils de Marie ('alayhi as-salat wa-s-salam) a été tué et crucifié a certes démenti le Coran. Et celui qui dément le Coran a certes mécru. Nous croyons que 'Issa ('alayhi as-salat wa-s-salam) n'a ni été tué ni crucifié. Mais nous disons que les juifs ont porté le péché de sa mort et de sa crucifixion, car ils ont cru qu'ils avaient tué 'Issa (Jésus)  fils de Marie ('alayhi as-salat wa-s-salam) alors qu'en réalité ils ne l'ont pas tué. Ils ont plutôt tué celui qui leur a semblé (être 'Issa), car Allah a fait ressembler l'un d'entre eux (à 'Issa) (Jésus), ils l'ont alors tué et crucifié. Et ils ont dit : nous avons tué 'Issa fils de Marie, le messager d'Allah. Les juifs ont donc porté le péché de la mort et le péché de la crucifixion, en témoignant de cela contre eux-mêmes. Et Allah -le Très Haut- a certes innocenté 'Issa (Jésus) fils de Marie de cela, et Il l'a protégé et Il -qu'Il soit exalté et glorifié- l'a élevé auprès de Lui au ciel. Et il ('Issa) (Jésus) descendra à la fin des temps sur la terre et jugera avec la législation de Muhammad (salallahu 'alayhi wa sallam). Puis il mourra sur la terre et y sera enseveli.  Fiqh Al 'ibâdât  p72-73




Argument numéro 3 :

…mais que c'est Allah qui en a décidé, comme le confirme l'enseignement de ce passage coranique suivant :

Ce n'est pas vous qui les avez tues: MAIS C'EST ALLAH, qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : MAIS C'EST ALLAH qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. Sourate 8:17

Par conséquent, ce n'était pas les hommes qui ont crucifié Jésus, plutôt c'est Dieu qui a permis au Christ d'être crucifié. C'est là avec précision ce que la Bible enseigne :

Si on interprète de la même façon que Facealislam, alors on pourrait accuser Dieu d'avoir tué les prophètes que les juifs ont tué, ce qui est totalement absurde. Dans ce cas Dieu ne devrait pas accuser les juifs (mécréants) pour leurs crimes étant donné que c'est Lui qui en serait responsable, ce qui est totalement faux. Dieu n'est pas responsable des mauvaises actions :

4.79
Tout bien qui t'atteint vient d'Allah, et toute mauvaise action qui t'atteint vient de toi-même.

Cela veut dire que contrairement à ce que prétend Facealislam, Dieu n'est pas responsable des actions des juifs, s'ils avaient vraiment crucifié Jésus, ce qui est une mauvaise action (saya'a), alors cela proviendrait non pas de Dieu mais d'eux même. De toute façon la citation de Facealislam est citée hors contexte. Ibn Kathîr (pour ne citer que lui) écrit : « Ce n'est pas par votre force que vous avez tué vos ennemis, malgré le déséquilibre en nombre, mais c'est Lui qui vous a donné la victoire ».  Ibn Kathîr continue en disant que ce ne sont pas les croyants qui ont tué les ennemis, mais que c'est Dieu et il cite les versets suivants :

2.249.
…Ceux qui étaient convaincus qu'ils auront à rencontrer Allah dirent : "Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurants"

3.123-126.
Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants ! (Allah vous a bien donné la victoire) lorsque tu disais aux croyants; "Ne vous suffit-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois milliers d'Anges" ? Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos coeurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage;

9.25
Allah vous a déjà secourus en maints endroits. Et [rappelez-vous] le jour de Hunayn, quand vous étiez fiers de votre grand nombre et que cela ne vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue vous devint bien étroite; puis vous avez tourné le dos en fuyards.

Maintenant si nous lisons le contexte on s'aperçoit que c'est bien Dieu à travers Ses anges qui a tué l'ennemi :

8.9-12
(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt : «Je vais vous aider d'un millier d'Anges déferlant les uns à la suite des autres. Dieu ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour qu'avec cela vos coeurs se tranquillisent. Il n'y a de victoire que de la part de Dieu. Dieu est Puissant est Sage. Et quand Il vous enveloppa de sommeil comme d'une sécurité de Sa part, et du ciel Il fit descendre de l'eau sur vous afin de vous en purifier, d'écarter de vous la souillure du Diable, de renforcer les coeurs et d'en raffermir les pas ! [Vos pas]. Et ton Seigneur révéla aux Anges : «Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

Lorsque nous lisons le verset en son contexte, on s'aperçoit que Dieu a réellement aidé les croyants, et que sans l'aide de Dieu, jamais les musulmans n'auraient gagné. Et si ils ont gagné, c'est seulement grâce à l'aide de Dieu, alors ce n'est pas eux qui ont gagné mais Dieu. Ainsi, ce ne sont pas les musulmans qui ont tué les ennemis, mais c'est Dieu à travers Ses anges. Pour ce qui est du fait que le Prophète (sws) lançait, il ne s'agit pas d'une arme ou d'autres chose, mais de la poussière comme l'indique Ibn Kathîr : "Dieu rappelle au prophète, le geste qu'il a fait, quand il a jeté une poignée de terre en direction des associateurs. Ibn Abbas dit que l'Envoyé sws avait levé les mains, à Badr, en invoquant : « O maître, si tu abolissais ce groupe, Tu ne serais jamais adoré sur la terre » Alors Gabriel as. lui avait dit de prendre une poignée de terre et de la jeter sur leurs visages. Le prophète a donc jeté la poignée de terre, et pas un associateur n'avait échappé à cette poignée de terre. Ils avaient tous été atteints, aux yeux, aux narines, à la bouche."

Nous savons bien que si le Prophète sws aurait lancé une poignée de terre, cela n'aurait rien fait. Mais Dieu est intervenu et a rendu cette poignée-là destructrice pour l'ennemi. Ainsi le verset 8.17 ne signifie pas que c'est Dieu qui est responsable de tous les actes, mais que c'est vraiment Lui qui a tué l'ennemi.
 
Pour terminer, si l'interprétation de Facealislam était correcte, pourquoi n'existe-t-il AUCUN verset dans la Bible stipulant que Jésus n'a pas été crucifié par les juifs, étant donné que cela a été fait par la permission de Dieu ?



Argument numéro 4 :

Cette vue est confirmée par le verset suivant qui enseigne qu'il ne faut pas dire de ceux qui sont morts pour Allah (comme les prophètes), qu'ils sont morts, mais plutôt qu'ils sont vivants :

Et NE DITES PAS de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah qu'ils sont morts. AU CONTRAIRE ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. Sourate 2:154

Ceci donne une indication de plus, de pourquoi dans la Sourate 4:157, il est reproché aux Juifs de se vanter, en disant qu'ils ont tué Jésus. Ce rapport du Coran n'a pas pour but de nier que Jésus ait été crucifié, mais plutôt ce rapport a pour vue de condamner les paroles des Juifs se vantant d'avoir tué Jésus :

 (Nous les avons maudits) ... A CAUSE DE LEUR PAROLE...

Voici le sens de ce verset (qui est d'ailleurs assez expressif en lui-même indépendamment de l'exégèse) :

Dans son Tafsîr, Ibn Kathîr (r.a) cite le récit rapporté par Muslim dans son Sahîh :

Les âmes des martyrs sont à l'intérieure d'oiseaux verdoyants et se déplacent dans les environs du paradis partout où elles souhaitent. Puis, elles trouvent refuge dans des lampes qui sont suspendus sous le trône (d'Allah). Votre seigneur les a regardées et leur a demandées : « Qu'est-ce que vous désirez ? ». Elles ont dit : « Qu'est-ce que nous pourrions demander de plus tandis que Tu nous as favorisés avec ce que Tu n'as favorisé aucun autre de Ta création ». Il a répété sa question encore. Quand ils se rendent compte qu'il leur sera demandé (jusqu'à ce qu'ils répondent), ils ont dit, « Nous souhaitons que Tu nous envoie de nouveau à la vie terrestre, de sorte que nous combattions  pour Ta cause jusqu'à ce que nous soyons tués dans Ta cause encore, » (en raison de ce qu'elles apprécient des récompenses du martyr). Le Seigneur a alors dit : « J'ai écrit qu'elles ne seront pas renvoyées (sur la vie terrestre) une nouvelle fois »

L' Imam Ahmad Ibn Hanbal a cité dans son Musnad le récit que`Abdur-Rahman Ibn Ka`b Ibn Mâlik a rapporté de son père, à savoir que le Messager d'Allah a dit: L'âme du croyant est un oiseau qui s'alimente des arbres du paradis jusqu'à ce qu'Allah l'envoie de nouveau dans son corps quand la personne est ressuscitée.
 
Donc, il ressort clairement que ce verset traite de l'état du croyant au Paradis. Dieu l'a révélé pour changer cette mentalité des gens à savoir que celui qui a rendu l'âme est définitivement mort, dans le sens où il ne se passe plus rien pour lui.

Tahar Gaïd écrit:

Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah qu'ils sont morts [comme tous les autres morts]. Au contraire ils sont vivants [leurs âmes se trouvent dans les demeures d'oiseaux, aux couleurs verdoyants qui volent ici et là au Paradis], mais vous en êtes inconscients [vous n'avez pas vraiment connaissance du bonheur dans lequel ils vivent].

http://le-minaret.com/tafsir/sourate-2-al-baquara-commentaire-v142-164.html
 

Ainsi, il n' y a aucun rapprochement à faire avec Jésus (a.s). Ce verset entend seulement gommer la mentalité persistante de certains néophytes musulmans selon laquelle, il n'y a plus rien après la mort ou pleurant sur le sort des martyrs sans avoir conscience de ce qu'ils vivent.



Argument numéro 5 :

Intéressant, nous trouvons dans les Hadiths Sahih (authentiques), confirmation que Jésus a été crucifié :
 
Rapporté par Abdullah:
Je regardais le Prophète tandis qu'il parlait au sujet d'un des prophètes dont le peuple l'avait battu et blessé, et lui essuyait le sang de son visage et dit : "O Seigneur, Pardonne mon peuple, car ils ne savent pas". Sahih Bukhari, Volume 9, Book 84, Numer 63
 
Ce hadith, parle d'un prophète qui a été frappé, blessé, sur quoi il dit cette parole, "O Seigneur, Pardonne mon peuple, car ils ne savent pas". Le seul prophète qui remplit cette condition n'est autre que Jésus, qui sur la croix dit ces mêmes paroles : Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Luc 23 :34


Facealislam est-il bien sur que Jésus a vraiment dit ou ceci où est-ce un ajout frauduleux ?


Bible Annotée sur Luc 23.34
:
-Le verset #Lu 23:34 manque dans B, D.


Bible du Semeur
 :
Ces paroles de Jésus sont absentes de certains manuscrits.


Bible de Jérusalem
 :
Ce verset est à maintenir, malgré son omission par de bons témoins.


La Traduction Oecumenique de la Bible sur Luc 23.34
:
La prière de Jésus manque chez plusieurs témoins anciens, peut-être parce qu'ils voient dans la ruine de Jérusalem le signe que Dieu n'a pas pardonné le crime de la cité. Mais cette demande de pardon exprime sûrement la pensée de Lc ; il la montre imitée par Etienne mourant (Ac 7,60) et fait valoir la même excuse en Ac 3,17 (cf. 12,10 note).

RWP :
Father forgive them (Pater, aphes autois). Second aorist active imperative of aphie
̄mi, with dative case. Some of the oldest and best documents do not contain this verse, and yet, while it is not certain that it is a part of Luke's Gospel, it is certain that Jesus spoke these words, for they are utterly unlike any one else.


La deuxième chose à dire c'est que nombreux sont les Prophètes qui ont été blessés par leurs peuples. Cela n'a rien de propre à Jésus (as). Voyez plutôt avec ces exemples bibliques en ce qui concerne les Prophètes Juifs : 2R 9.7 ; Néhémie 9.26, Lamentations 2.20 ; Matthieu 5.12 ; 23.31-37 ; Luc 11.48-51 ; Actes 7.52.

Ibn Hajar al Asqalani dans son commentaire de ce Hadîth dit qu'il  est plausible que cela se réfère au Prophète Noé (a.s) car  Ibn Ishâq a rapporté qu'une fois quand Noé fut étranglé jusqu'à ce qu'il perde connaissance, quand il se réveilla, dit alors : "Ô Allah pardonne mon peuple car il ne sait pas ce qu'il fait". (Ibn Hajar, Fathul Bari, Kitâb: Ahadîth Al Anbiya', Bab: Hadîth Al Ghar, Hadith, n° 3218)

Et justement, une fois à Makkah , le Prophète Muhammad, sws, fut étranglé par Uqba Ibn Muayt (rapporté par al-Bukhârî) jusqu'à en perdre pratiquement connaissance.


Ibn Hajar, par la suite, cite al-Qurtubî et Ibn Hibbân qui ont dit que le Prophète, sws, parlait, en fait, certainement de lui, puisque durant la bataille de Uhud, entouré par les mécréants sur le point de le tuer, il cria: "Ô Allâh pardonne à mon peuple" (Ibid)


Pour information : faire couler le sang de quelqu'un ne rime pas nécessairement avec le fait de lui ôter la vie. Nous ne nions nullement que Jésus ait pu avoir été maltraité, lapidé par les siens mais objectivement rien n'indique dans ce Hadîth que cela aille jusqu'à sa mort.

Un autre problème est que ledit Hadîth indique que le Prophète en question essuyait le sang de son visage. Or, Jésus lorsqu'il prononça cette déclaration "Père, pardonne leur", selon la Bible, ne pouvait rien faire de cela, puisque ses membres étaient cloués :

Luc 23
33 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
34 Jésus dit : Père, pardonne–leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

Ainsi, l'interprétation de Shamoun/Facealislam tombe à l'eau, car Jésus ne pouvait pas essuyer son visage en étant crucifié.

En fait, plusieurs Prophètes ont subi un tel  sort :

Abdullâh Ibn Mas'ud (r.a.a) rapporte : "J'ai toujours présent devant moi ce spectacle poignant, celui du prophète Muhammad (sws), à l'instar des anciens messagers, battu par son Peuple, ensanglanté, essuyant le sang sur son visage en disant : Seigneur ! Pardonne à mon peuple, car il agit par ignorance". (Source : Al-Bukhârî et Muslim).

On voit bien, ici que la comparaison est faite avec tous les anciens messagers, pourtant, ils n'ont pas été crucifiés. 

Si Facealislam persiste et signe néanmoins en clamant que ce Hadîth concerne Jésus, alors il apportera la preuve indirecte que l'Evangile de Luc est falsifié puisqu'il contient les mots "Père, pardonne leur" et non "Dieu, pardonne leur", conformément audit Hadîth.

En fait, la Sunna ne contient pas de références à la "crucifixion" de Jésus mais la dénie indirectement.

Sahih Muslim 220.
D'après Abû Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Je jure par Celui qui tient mon âme en Son pouvoir, il s'en faut de bien peu que le fils de Marie (que la paix soit sur lui) descende pour vous juger équitablement. Il brisera le crucifix, tuera les porcs, fera disparaître la capitation. Alors, la richesse débordera au point que personne n'en voudra plus recevoir".

Si Jésus descendra pour briser la croix, n'est-ce pas pour réfuter ceux qui lui ont attribué une mort sur la croix?


Argument numéro 6 :

Ils (les exégètes) sont en désaccord sur cette personne qui a été crucifiée au lieu de Jésus. D'après leur affirmation, quelques-uns ont dit qu'il était Judas; d'autres ont dit qu'il était un soldat romain, ou Simon de Cyrène, et d'autres ont dit que c'était un homme nommé Surges, Nous connaissons bien la règle de Droit qui déclare que si les témoignages des témoins se contredisent, ceci est une preuve solide que l'accusation est faux évident.


http://jesusmarie.free.fr/islam_zakaria_boutros_jesus_ni_tue_ni_crucifie.html


Ce grief provient du Père Zakaria Bouthros, un arabe chrétien, désireux de convertir les musulmans. En fait, il creuse sa propre tombe à travers cette argumentation car les évangiles divergent sur la façon dont Jésus fut crucifié (d'après ces textes) ce qui induit selon sa logique que Jésus ne fut pas crucifié. Ensuite, ce n'est pas parce qu'il y a une divergence sur quelque chose, que cette chose n'existe pas. Par exemple si nous prenons le cas du verset 2.269, les exégèses divergent  l'identité de la personne, pourtant ce n'est pas pour cela que cette personne n'existe pas. Ou encore, les savants chrétiens divergent ou ignorent la date de naissance de Jésus, ce n'est pas pour cela que Jésus n'a pas existé. De même, les chrétiens divergents sur l'identité de Melchisédech, ce n'est pas non plus pour cela qu'il n'a pas existé. Ainsi, ce n'est pas parce que les savants divergent sur la personne qui a remplacé Jésus, que Jésus n'a pas été remplacé par quelqu'un. Toutefois signalons que les savants ne divergent pas sur le fait que Jésus n'a été ni tué ni crucifié, c'est cela qui est important.

Pour plus d'information sur les divergences des savants en général, voici cet article :

La divergence des savants musulmans remet-il en cause l'authenticité de l'islam?




Pour finir, nous pouvons ajouter le fait que selon la Bible, la mort de Jésus a coïncidé avec une éclipse du soleil :

Matthieu 27.45
Depuis la sixième heure jusqu'à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre.

Marc 15.33
La sixième heure étant venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.

Luc 23.45
Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.


Cet éclipse qui relève du miracle selon les savants chrétiens (normalement, il ne pouvait pas y avoir une le 14 ou 15 Nisan), et qui s'est manifesté seulement à cause de la mort de Jésus, contredit le hadith sahih suivant :

Al-Moughira ibn Chou'ba dit : Le soleil s'éclipsa le jour du décès d'Ibrahim (le fils du Prophète (sws)). "C'est à cause de la mort d'Ibrahim, dirent les gens!" Alors le Prophète (sws) dit : "Le soleil et la lune sont deux signes, parmi d'autres, de Dieu; ils ne s'éclipsent ni à la mort ni à la naissance de personne; quand vous voyez se produire ce phénomène invoquez Dieu et priez jusqu'à leur réapparition." Sahih Bukhari, livre de la prière de l'éclipse, chapitre 15, numéro 1060.


Le Prophète (sws) dit clairement qu'une eclipse ne peut avoir lieu à cause de la mort d'une personne (donc de Jésus). Cela signifie que SELON L'ISLAM, c'est encore une preuve que Jésus n'a pas été crucifié.



Bon et si malgré tout Jésus est mort crucifié selon l'Islam (ce qui n'est pas le cas) ? Quelle sens donner à un tel événement ? L'agneau qui ôte les péchés du monde ? Ha non, de telles doctrines (péché originel + Rédemption par le sang du Christ) n'ont absolument pas de base en Islam où personne ne subit les conséquences des péchés d'autrui. Dans ce cas, l'assassinat de Jésus conférerait à ce dernier une mort de martyr et cette mort engendrerait une grande récompense pour lui dans l'au-delà. Rien de plus.



Tounsidu20, Moussa Youssouf



Retour






01/04/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres