La Bible a t-elle été préservée ?


Plusieurs chrétiens nous disent que la Bible est la parole de Dieu et qu'elle n'a jamais été falsifiée, présentant cela parfois comme un "miracle". Pourtant, leurs savants ainsi que les manuscrits témoignent que de nombreux passages ont été falsifiés, corrompus, altérés :


 

 

Bible Annotée sur Genèse 36.2 :

D'après les versets 24 et 25, Ana, fils de Tsibéon, est Horien et non Hévien. Il est possible que ces deux noms aient été confondus par un copiste; il suffit, en effet, d'allonger légèrement un trait de lettre pour transformer en hébreu Hévien en Horien.


Bible Annotée sur Genèse 36.26 :

Dischon. Le texte hébreu a Dischan, mais c'est une erreur de copiste. Les listes des versets 21 et 30 ont en effet Dischan de même que #1Ch 1:41 et les anciennes versions.

 

Bible Annotée sur Nombres 3.39 :

Vingt-deux mille. En additionnant les trois nombres ci-dessus indiqués. (7500 + 8600 + 6200), on obtient une somme de 22 300. On a cherché à expliquer cette différence en disant que les 300 hommes qui manquent, dans le chiffre total étaient les premiers-nés des Lévites, qui ne pouvaient servir à racheter d'autres premiers-nés. Mais, outre que rien dans ce texte si précis ne conduit à cette supposition, le chiffre de 300 premiers-nés sur 22 000 Lévites, soit 1 sur 73, serait beaucoup trop faible. Il est plus probable que ce chiffre de 300 provient d'une ancienne faute de copiste dans l'un des trois nombres particuliers, ce qui est facile à comprendre, puisque les chiffres s'écrivaient en lettres et qu'une très légère modification de forme pouvait augmenter de 300 la valeur d'une de ces lettres. Nous avons, s'il en est ainsi, une nouvelle preuve du respect extrême des Juifs pour le texte sacré, dans le maintien de cette erreur qu'aucun copiste subséquent, ni aucune ancienne version n'a osé corriger.

 

Bible Annotée sur Juges 7.3 :

Guilboa. Le texte porte Galaad, qui ne se comprend pas ici puisqu'il n'est parlé nulle part d'une montagne de Galaad à l'ouest du Jourdain. Il faut admettre une faute de copiste, qui s'explique par la ressemblance des noms.

 

Bible Annotée sur Josué 15.60 :

Chose remarquable, entre les versets 59 et 60 les Septante intercalent un sixième groupe de onze villes qui sont: Théko, Ephratha (Bethléem), Phagor, Aïtan, Koulon, Tatam, Thobès, Karem, Galem, Baither et Manoko, avec leurs villages. Ces localités, en majeure partie connues, représentent tout un district du territoire de Juda qui ne pouvait pas manquer dans notre chapitre. Il y a donc ici dans notre texte une omission qui provient sans doute d'un copiste, et qu'il importe de réparer en suivant le texte de la version grecque.

 

Bible Annotée sur Josué 19.15 :

De même que pour Juda et Benjamin, une liste de villes est placée à la suite de l'indication des frontières. {#Jos 15:21 18:21} Mais il en manque sept. Le texte primitif a sans doute subi une altération, ce qui est d'autant plus probable qu'il est parlé #Jos 21:34,35 de deux villes de Zabulon, Kartha et Dimna, qui ne sont pas non plus nommées ici. On a cherché à arriver au nombre douze en considérant une partie, la plus centrale, les villes des versets 10 à 11, comme rentrant dans le compte des villes frontières; mais pourquoi le verset 15 commencerait-il en hébreu par un et, s'il avait dû primitivement se rattacher au verset 14?

 

Bible Annotée sur Josué 21.25 :

Gath-Rimmon, déjà indiquée au verset 24; faute de copiste pour Biléam, #1Ch 6:70; identique bien probablement avec Jibléam. {#Jos 17:11}

 

Bible Annotée sur 1Samuel 6.18 :

Témoin... Le texte de la fin de ce verset, paraît avoir été altéré; il signifie littéralement: Et jusqu'à la grande prairie sur laquelle ils avaient posé l'arche de l'Eternel jusqu'à ce jour dans le champ de Josué, de Beth-Sémès; ce qui n'a aucun sens. Deux légers changements conduisent à notre traduction.

 

Bible Annotée sur 1Samuel 6.19 :

Soixante-dix hommes. Le texte ajoute ici: cinquante mille hommes. On ne sait ce que signifient ces mots. Ils doivent s'être glissés là par erreur.

 

Bible Annotée sur 1Samuel 12.11 :

Bédan. Ce nom ne paraît pas dans le livre des Juges; il est probable que le texte primitif a été altéré et qu'il faut lire Barak, le nom du vainqueur de Sisera mentionné plus haut.

 

Bible Annotée sur 1Samuel 13.1 :

Agé de... ans. Il y a ici une lacune dans le texte. Ce peut être l'omission d'une simple lettre qui indiquait, comme chiffre, le nombre manquant; ou bien la lacune existait-elle déjà dans le document où puisait l'auteur, qui s'est trouvé dans l'impossibilité de la combler?

 

Bible Annotée sur 1Samuel 13.5 :

Trente mille chars. Il y a probablement ici une erreur de chiffres. Il faut lire mille ou seulement trois cents. Les chiffres hébreux étant désignés par des lettres, ils sont aisément sujets à des confusions.

 

Bible Annotée sur 1Samuel 20.41 :

Du côté du midi. Le texte est probablement corrompu, car le côté de l'horizon d'où vient David n'a pas la moindre, importance. Le mot traduit par midi peut signifier, par le changement d'une seule consonne, monceau de pierres (argob). Le sens de ces mots s'accorde ainsi avec la parole du verset 19 à laquelle celle-ci fait certainement allusion.

 

2Samuel 6

3  Et ils mirent l'arche de Dieu sur un chariot neuf et l'emmenèrent de la maison d'Abinadab qui était sur la colline; Uzza et Ahjo, fils d'Abinadab, conduisaient le chariot neuf,

4  et ils l'emmenèrent de la maison d'Abinadab qui était sur la colline avec l'arche de Dieu, et Ahjo allait devant l'arche.

Bible Annotée sur 2Samuel 6.4 :

Les mots mis entre crochets proviennent probablement du fait d'un copiste qui par erreur a copié deux fois la même ligne.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 8.10 :

Joram. Ce nom purement juif est probablement une corruption de celui d'Hadoram qui est donné à ce prince dans #1Ch 18:10 et qui se retrouve dans des listes de noms arabes.

 

2Samuel 8.13

Et David se fit un nom, au retour de sa victoire sur les Syriens en battant, dans la vallée du Sel, dix–huit mille Edomites.

Bible Annotée sur 2Samuel 8.13 :

Vallée du Sel: le Gor, au sud de la mer Morte. Les mots entre crochets manquent dans le texte hébreu, sans doute par une erreur de copiste.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 8.17 :

Séraïa. Ce personnage se retrouve #2Sa 20:25 sous le nom de Séia, #1Ro 4:3 sous celui de Abija, et #1Ch 18:16 sous celui de Savsa. Sont-ce là de simples changements de prononciation ou des fautes de copistes, ou s'agit-il de deux ou plusieurs personnages différents? Nous l'ignorons.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 9.11 :

Et Méphiboseth mangea. Le sens du texte est: Et Méphiboseth mangeait à ma table comme un des fils du roi, ce qui n'aurait un sens que si on traduisait mangera et que l'on rattachât ces mots à ceux du verset 10 comme reprise du discours de David. Il est plus naturel de supposer une erreur de copiste: ma table au lieu de la table de David.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 17.25 :

L'Israélite: d'après #1Ch 2:17 il y a ici une erreur de copiste; il faut lire: l'Ismaélite.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 21.8 :

Mical. Le texte est évidemment corrompu. Il faut lire Mérab, nom de la fille ainée de Saül, ou admettre l'omission, après les mots les cinq fils de, des mots Mérab, soeur de. Mical avait eu pour mari Palti, non Adriel (lSamuel 18:19; 25:44).

 

Bible Annotée sur 2Samuel 21.19 :

Elchanan: probablement l'oncle de David mentionné #2Sa 23:24 et #1Ch 11:26. Dans ces deux passages, il est désigné comme étant de Bethléem, et cette circonstance peut avoir influé sur l'altération du texte dans ce qui va suivre.

Jaaré-Oréguim, littéralement: les forêts (la multitude) de tisserands. Plusieurs supposent que le mot oréguim a été introduit ici par erreur de la ligne suivante; mais le pluriel construit jaaré exige un complément. Les Chroniques lisent Jaour (verset 5).

De Bethléem. Au lieu de Bethhallachmi (le Bethléémite) Goliath: le Bethléemite tua Goliath, les Chroniques lisent: Eth Lachmi achi Goliath: tua Lachmi, le frère de Goliath. Cette leçon parait préférable, puisqu'il peut difficilement y avoir eu à Gath deux géants du nom de Goliath. La nôtre paraît corrompue. Ce n'est pas la seule faute de texte que présente notre passage.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 22.1 :

L'auteur de notre livre, arrivant à la fin du règne de David, a tenu à conserver cette hymne qui caractérise si vivement les sentiments de ce roi parvenu au faite de sa carrière, tout en joignant à ce cantique la dernière poésie du grand chantre d'Israël. Nous le retrouvons dans le recueil des Psaumes (18). Il se présente là avec bien des différences de détail qui peuvent être dues en partie à des fautes de copiste, mais dont la plupart proviennent certainement de changements destinés à l'approprier à l'usage du culte. Nous pensons dès lors que la forme du livre de Samuel est celle sous laquelle ce poème est sorti des mains de David.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 23.8 :

Une liste parallèle à celle-ci se trouve #1Ch 11:11 et suivants; il y a entre ces deux listes plusieurs différences qui peuvent servir à rectifier quelques erreurs de noms, soit dans l'une, soit dans l'autre… Joseb Bassébeth. Les Chroniques lisent Jasobéam. {#1Ch 11:11 27:2} Le nom est certainement altéré dans notre texte par le fait que le copiste a transporté ici le mot bassébeth: sur place, qui se trouvait à la ligne supérieure (verset 7)…. Il brandit sa lance. Notre texte présente ici deux mots qui n'ont aucun sens: adino haetsno ou haetsni; il faut probablement les remplacer, d'après le texte des Chroniques et notre verset 18, par l'expression orer chanitho: il brandit sa lance. Cette expression vient sans doute de ce qu'après la victoire, chaque chef étendait sa lance sur le monceau des cadavres de ceux qu'il avait battus à l'aide de sa troupe.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 23.9 :

Gagnaient les hauteurs; dans #1Ch 11:13: s'enfuyaient. Le sens est qu'ils se retiraient, de la plaine sur les hauteurs situées derrière eux. Mais comment pouvaient-ils agir ainsi après avoir eux-mêmes défié l'ennemi? Le récit est obscur; peut-être le texte est-il corrompu.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 23.19 :

Plus considéré que les trente. Il nous paraît évident que le texte, qui dit les trois, doit être ainsi corrigé. Ils étaient placés entre les trois et les trente.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 23.34 :

Dans #1Ch 11:35-36, deux héros sont cités ici au lieu d'un: Etiphal, fils d'Ur, et Hépher le Makérathite. Pour faire le compte exact d'après verset 39, nous devons en effet supposer que le texte de notre verset portait primitivement trois noms au lieu de deux.

 

Bible Annotée sur 2Samuel 24.6 :

Chodschi, inconnu. Le texte est probablement corrompu. Quelques-uns traduisent: dans le pays nouvellement conquis, le pays des nouveaux sujets; comparez #1Ch 5:10.

 

Bible Annotée sur 1Rois 4.2 :

Fils de Tsadok, proprement petit-fils par Ahimaats, d'après #1Ch 6:8-9. Dans ce passage des Chroniques, la remarque du verset 10: qui exerça la sacrificature dans la maison que Salomon bâtit, a été transposée du verset 9 par la faute d'un copiste et se trouve ainsi appliquée à tort à un Azaria postérieur.

 

Bible Annotée sur 1Rois 20.30 :

Vingt-sept mille. Ce chiffre invraisemblable est probablement dû à une erreur de copiste. Nous ignorons la cause de la chute de cette muraille.

 

Bible Annotée sur 2Rois 9.27 :

Ils le frappèrent. Ces mots manquent dans le texte hébreu, soit par négligence, soit comme devant être suppléés d'après les paroles de Jéhu.

 

Bible Annotée sur 2Rois 10.1 :

De Jizréel. Il y a ici une faute de texte évidente, car il ne peut s'agir, d'après ce qui suit, que des chefs de Samarie. On explique cette faute d'une manière plausible par le fait que le mot Jizréel a quelque analogie avec le mot ir, signifiant ville (ce serait Samarie), et la préposition el signifiant à. Le vrai texte était donc: Et les envoya à Samarie, aux chefs de la ville et aux Anciens et aux tuteurs.

 

Bible Annotée sur 2Rois 15.1 :

La vingt-septième année de Jéroboam. Cette donnée ne s'accorde pas avec #2Ro 14:2,16,17,23. Il faut: dans la quinzième année. En hébreu les deux lettres qui signifient vingt-sept ressemblent beaucoup à celles qui signifient quinze; de là l'erreur du copiste. Voir la table chronologique placée au commencement d'Esaïe.

 

Bible Annotée sur 2Rois 24.8 :

Dix-huit ans. Les Chroniques disent: huit, évidemment par une erreur de copiste, puisqu'il avait alors des femmes (verset 15). La lettre jod (iota), qui vaut dix comme chiffre, a pu facilement être oubliée.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 1.4 :

Il y a entre notre morceau et Genèse chapitre 10 quelques divergences à l'égard de certains noms. Ces divergences sont dues vraisemblablement à des fautes de copistes.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 2.18 :

Le texte du verset 18 semble corrompu. La traduction que nous donnons est la plus probable.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 3.1 :

1 à 9 Fils de David; comparez #2Sa 3:2-5 5:14-16 (notes); #1Ch 14:16. Le texte des Chroniques offre quelques différences avec celui de Samuel qui ne compte que onze fils nés à Jérusalem: dans Samuel manquent le premier Eliphélet et Noga. Nous ne pouvons voir dans ces différences que des fautes de copistes.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 3.22 :

Au lieu de six fils de Sémaïa, le texte n'en indique que cinq: les copistes ont donc omis le sixième.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 4.24 :

Mêmes noms que #Ge 46:10 Ex 6:15 et #No 26:12, avec des différences assez sensibles dans l'orthographe, amenées par des erreurs de copistes. #Ge 46:10 et #Ex 6:15 ont un sixième nom: Ohad.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 5.26 :

Hara est sans doute une faute pour Haré-Madaï: Montagnes de Médie (dans les Septante à #2Ro 17:6).

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 6.28 :

Le nom du premier fils de Samuel manque dans l'hébreu. Il y a évidemment corruption du texte; son nom se trouve verset 33. Nous trouvons #1Sa 1:1 une généalogie de Samuel, le prophète, qui jusqu'à la sixième génération en arrière est identique (sauf corruption de certains noms facile à corriger) à celle-ci ou mieux encore, à celle des versets 33 à 35. Le Samuel de notre texte est donc bien le célèbre prophète Samuel, que les Chroniques rangent parmi les descendants de Kéhath et parmi les ancêtres du chantre Héman. {Voir #1Sa 1:1, note.} Voir encore une liste plus complète des descendants de Lévi, #1Ch 23:6-23.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 6.64 :

64 et 65 Ces versets brisent manifestement la relation naturelle des versets 61 à 63 (indication générale de ce que reçurent les Lévites autres que les Aaronides) avec les versets 66 et suivants (indication spéciale des villes qui échurent à chaque famille). Ils sont donc probablement une interpolation, ou bien leur vraie place serait entre le verset 54 et le verset 55.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 7.12 :

Fils d'un autre, en hébreu acher, dont quelques-uns font un nom propre. D'après nous cet autre serait Dan. Mais pourquoi ne pas le nommer? Par scrupule, parce que Dan avait fondé un culte schismatique au nord du pays? {#Jug 18:30} Voir un scrupule analogue #Jug 18:30, note. Mais Dan est nommé #1Ch 2:2 et #1Ch 12:35. Le plus simple est donc d'admettre dans notre verset 12, comme dans #1Ch 6:61,69, une corruption du texte à laquelle on a cherché à remédier en indiquant que Huschim en tous cas n'était pas un fils de Benjamin.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 7.14 :

Nos versets contiennent du reste des obscurités qu'il n'est guère possible de faire disparaître qu'en modifiant le texte, probablement corrompu. Asriel est un arrière-petit-fils de Manassé par Makir et Galaad. Voir #No 26:29-31. Il est donc un peu étrange qu'il soit désigné comme fils de la concubine syrienne de Manassé et mentionné avant son grand-père Makir. Ce nom d'Asriel doit être retranché du texte. Un copiste aura écrit deux fois les lettres qui suivent dans le texte hébreu, et les Massorètes les ont ponctuées à tort de manière à former ce nom. Il faut donc lire: Fils de Manassé qu'enfanta sa concubine syrienne: elle enfanta Makir, père de Galaad.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 7.16 :

Comme nous ne retrouvons pas ici les descendants habituels de Makir. {comparez #No 26:29-30 Jos 17:1 et suivants} il faut supposer que notre verset indiquait primitivement une lignée secondaire des descendants de Makir. Les noms de Pérès, Sérès, Ulam et Rékem ne se trouvent qu'ici dans l'Ancien Testament.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 7.17 :

Comme il s'agit au verset 16 de descendants de Makir autres que Galaad, le texte de notre verset semble inexact. On a proposé de lire: Ce sont là les fils de Makir, père de Galaad, fils de Manassé. Père de Galaad est l'épithète constante de Makir. {comparez #1Ch 2:21 Jos 17:1} On ne peut garder le texte de notre verset qu'en supposant que plusieurs noms ont été omis entre les versets 16 et 17 ou bien verset 15, comme nous l'avons dit plus haut.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 8.34 :

La liste des descendants de Saül par Jonathan se trouve (moins nos versets 39 et 40) de nouveau #1Ch 9:40-44. C'est exactement la même liste, malgré quelques différences imputables à des fautes de copistes.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 8.38 :

Au lieu de Bocru, il faut sans doute lire becoro: son aîné, et ajouter avec les Septante, comme sixième fils, Asa.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 9.17 :

Ahiman n'est nommé nulle part ailleurs: ce nom est probablement défiguré.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 11.13 :

Entre les deux moitiés de notre verset il manque la matière de #2Sa 23:9-14. Cette omission s'explique par une erreur du copiste qui aura sauté quelques lignes à cause de deux membres de phrase semblables, relatifs aux Philistins assemblés pour combattre. De la sorte le troisième héros, Samma, n'est pas mentionné dans les Chroniques, qui rapportent à Eléazar l'exploit que 2 Samuel attribue à Samma.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 16.9 :

Kidon dans 2 Samuel, Nacon. Ce nom a sans doute été altéré dans l'un des deux passages.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 15.18 :

Zacharie, fils... Ce mot de fils, introduit ici par une erreur de copiste, doit être retranché du texte.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 15.27 :

Les chantres. Ou bien ce mot a été introduit ici par une erreur de copiste, ou bien on a confondu avec portiers, mot qui en hébreu ressemble beaucoup à celui de chantres.

 

Bible Annotée sur 1Chrnoniques 16.38 :

Leurs frères. Si l'on veut conserver ce mot leurs, il faut ajouter ici Hosa, qui est nommé plus loin. Au reste, la répétition des noms, dans la seconde moitié du verset, semble trahir une altération du texte, qui ne contenait probablement pas cette double mention.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 17.5 :

Et de demeure [en demeure]. Les mots entre crochets manquent dans le texte hébreu, mais doivent sans doute être suppléés. Au reste il ne faut pas prendre ceci à la lettre; le seul changement de tabernacle qui ait eu lieu est celui qu'indique #1Ch 16:4, sous David. Le sens est que Dieu a suivi son peuple d'étape en étape et n'a pas eu jusqu'ici de demeure stable.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 17.17 :

Les derniers mots de ce verset sont aussi obscurs que ceux du passade correspondant #2Sa 7:19, dont ils s'éloignent en plus d'un point. Le texte est probablement altéré. Nous donnons le sens qui nous a paru ie plus probable. La traduction littérale serait: Tu m'as discerné dans la série des hommes quant à l'élévation.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 19.18 :

Au lieu de nos 7000 chars et 40000 fantassins, 2 Samuel porte: 700 chars et 40000 cavaliers, ce qui paraît plus probable. Au reste, il est à remarquer que, bien probablement, il y eut des tués dans les trois espèces d'armes: infanterie, cavalerie et chariots. Or les deux passages ne parlent chacun que de deux, ce qui indique que nous avons affaire à un texte corrompu.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 21.15 :

Dieu envoya un ange. La mention de l'ange ici est étrange. Il semble que l'auteur admette l'envoi d'un ange spécial contre Jérusalem (comparez verset 12). Mais il n'y a pas trace de cela dans 2 Samuel et l'on peut supposer une corruption du texte. Les mots ange et Dieu auront été intervertis et il faut lire: L'ange de Dieu étendit sa main. Cela coïncide avec ce qui est dit dans 2 Samuel.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 21.20 :

Ce verset donne des détails que ne renferme pas 2 Samuel: Ornan voit l'ange; ses quatre fils sont avec lui; il est occupé à fouler du blé. Mais la forme actuelle de notre verset est probablement une corruption du texte de 2 Samuel, résultant de la substitution par un copiste postérieur des mots l'ange: hammaléach à le roi: hammélec, que les Septante ont encore lu dans le texte des Chroniques. Dans sa forme première, notre verset ne décrivait sans doute que l'apparition du roi encore éloigné, tandis que le verset 21 dépeint d'une manière plus précise l'arrivée de David tout près d'Ornan.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 24.23 :

Le texte hébreu ne présente pas un sens satisfaisant et demande probablement à être corrigé d'après #1Ch 23:19.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 24.26 :

Les fils de son fils Jaazija. On ne sait trop que faire de ces mots, car, d'après d'autres listes, de Mérari ne sont issues que deux familles: celles de Machli et de Muschi. {#1Ch 6:4 Ex 6:19 No 3:33} Texte probablement altéré.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 26.7 :

Le texte est probablement altéré à partir de Elzabad. Il faut sans doute suppléer et devant les mots ses frères, et alors les deux derniers noms, Elihu et Sémakia, désignent précisément ces frères.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 26.20 :

Ahija. Nous nous en sommes tenus pour la traduction au texte hébreu. Mais ce nom isolé, sans indication de filiation, étonne; la construction de la phrase est très dure. Il faut donc bien probablement, avec une légère correction, traduire ce mot par leurs frères: Et les Lévites, leurs frères (frères des Korachites et des Mérarites du verset 19). Voir cette même expression dans #1Ch 6:44: Les fils de Mérari, leurs frères, et dans #2Ch 29:34.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 26.21 :

Le texte semble avoir été altéré par la répétition de certains mots.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 3.4 :

Le texte est évidemment altéré; voyez #1Ro 6:3.

 

Bible Annotée sur 1Chroniques 3.15 :

Trente-cinq coudées: #1Ro 7:15 et #2Ro 25:17 disent: dix-huit coudées. Le chiffre 35 résulte probablement d'une faute de copiste.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 8.18 :

Quatre cent cinquante talents: 1 Rois dit 420. Cette différence provient sans doute d'une confusion entre la lettre beth qui vaut vingt et la lettre nun qui signifie cinquante. On sait qu'en hébreu les chiffres s'indiquent par des lettres. Sur cette somme et la manière dont elle fut acquise, voir #1Ro 9:28, note.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 11.18 :

[Etd']Abihaïl. Il faut probablement avec les Septante et la Vulgate suppléer et devant Abihaïl, mais sans regarder pour cela ce nom propre comme un accusatif désignant une seconde femme de Roboam car:

  - a) cette construction exigerait le signe de l'accusatif devant Abihaïl;

  - b) les mots: elle lui enfanta, et: après elle des versets 19 et 20 supposent une seule femme au versets 18;

  - c) la fille d'Eliab aurait été trop âgée pour Roboam.

Eliab. fils d'Isaï: comparez #1Ch 2:13.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 13.17 :

Cinq cent mille hommes: chiffre évidemment exagéré, même si ceux du verset 3 ne le sont pas. Ici et dans plusieurs autres passages on peut supposer que les copistes du livre des Chroniques ont enflé les chiffres.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 16.4 :

Et tous les magasins... Au lieu de cela, 1 Rois dit: et tout Kinnéroth, avec tout le pays de Nephthali. Les copistes ont probablement fait confusion entre Kinnéroth et miskénoth (magasins). #1Ro 15:21 dit: Et il habita à Thirtsa.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 25.24 :

Et [il prit]. Le verbe il prit qui dans 2 Rois se trouve en tête du verset, a été omis dans notre texte par une faute de copiste.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 25.28 :

Dans la ville de Juda. Il faut plutôt lire, avec les LXX et 2 Rois: dans la ville de David. C'est une faute de copiste.

 

Bible Annotée sur Esdras 2.2 :

Un autre Nébo (Néhémie verset 33) est également une erreur de copiste, occasionnée par la notice un autre Elam qui suit de près. Mais les nombres diffèrent considérablement, ce qui provient peut-être de fautes de copistes. On est aussi surpris que les deux Elam (verset 7 et verset 31) aient un nombre tout à fait égal de descendants.

 

Bible Annotée sur Esdras 3.9 :

Les mots fils de Juda sont évidemment une erreur de copiste; d'après #Esd 2:40 il faut lire: fils de Hodavia.

 

Bible Annotée sur Esdras 7.1 :

Esdras, en hébreu Ezra: secours. Le verbe dont Esdras est le sujet ne se trouve qu'au verset 6, à la suite de sa généalogie. Le moment où un homme entre sur la scène de l'histoire est souvent celui que choisit l'historien biblique pour indiquer ses ancêtres. {#Ex 6:16-26 Lu 3:23-38} Si nous rapprochons cette liste des souverains sacrificateurs ancêtres d'Esdras, de celle que nous avons trouvée dans #1Ch 6:1-15, nous constaterons l'absence de six noms, non pas isolés, mais se suivant, à savoir Amaria, Ahitub, Tsadok, Ahimaats, Azaria et Johanan (versets 7 à 9 des Chroniques). Notre auteur a-t-il voulu abréger et a-t-il pensé que les noms qu'il cite suffisaient pour montrer qu'Esdras descendait d'Aaron? Il est plus probable que nous avons ici une erreur de copiste, bien facile dans une série où les mêmes noms reviennent plus d'une fois.

 

Bible Annotée sur Néhémie 10.2 :

2 à 8 Sacrificateurs signataires. Suivent vingt-un noms, qui d'après le verset 8 sont des noms de sacrificateurs. Séraïa est vraisemblablement le prince de la maison de Dieu qui reparaîtra #Ne 11:11; il aura signé en lieu et place du souverain sacrificateur Eliasib. Il faut comparer cette série de noms, d'une part avec les deux listes #Esd 2:36-39 et #Ne 7:39-42, tout à fait conformes l'une à l'autre et qui indiquent les familles sacerdotales revenues avec Zorobabel, d'autre part avec la liste de lChroniques 24:1-31, qui renferme les noms des 24 classes sacerdotales établies par David, et les deux listes de Néhémie, dont la première {#Ne 12:2-7} indique les noms des chefs de familles sacerdotales sous Jéhosua, et la seconde {#Ne 12:12-21} les noms des sacrificateurs contemporains de Jéhojakim, fils de Jéhosua, tandis que celle de notre chapitre est contemporaine de Néhémie lui -même. Pour plus de clarté, voici {le tableau} de ces diverses listes, dans leur ordre chronologique. Ce qui frappe tout d'abord quand on jette les yeux sur ce tableau, c'est le petit nombre de noms que présente la deuxième colonne. On pourrait être tenté d'ajouter à ces quatre noms ceux de Daniel et de Guersom. {#Esd 8:2} Mais Daniel et Guersom ne sont arrivés à Jérusalem qu'avec Esdras et, par conséquent, trop tard pour figurer dans notre seconde liste et même dans la troisième. Plusieurs pensent avec le Talmud que les quatre noms de notre deuxième colonne représentent des classes, les quatre seules classes sacerdotales qui soient revenues de l'exil, et que le troisième (Paschur) représenterait la cinquième {comparez #1Ch 9:12, Malkija} du temps de David; que les représentants des vingt autres étaient tous demeurés à Babylone; que, lorsque le temple eut été relevé, on éprouva le désir d'organiser de nouveau le culte comme aux beaux temps de la monarchie, et qu'on eut recours au sort pour diviser en 22 classes les 4 classes qui se trouvaient seules en Judée. Pourquoi ne pas aller d'emblée au nombre de 24 et s'en tenir à 22? Parce qu'il y avait hésitation à l'égard de quelques sacrificateurs {#Esd 2:61 Ne 7:63} et qu'on voulait laisser le protocole ouvert. Il y a probablement des éléments de vérité dans cette antique tradition. Mais elle ne devrait pas parler de classes à propos des chapitres 2 d'Esdras et 7 de Néhémie. Comment 4 classes sur 24 pourraient-elles compter à elles seules 4289 sacrificateurs, alors que la nouvelle colonie ne comptait pas 50000 hommes? A supposer que les 20 classes non représentées eussent été aussi nombreuses que celles-là, il y aurait eu plus de 25000 sacrificateurs! Non; les fils de Jédaïa, d'Immer, etc.. ne sont pas les représentants des classes de Jédaïa, d'Immer, etc., telles qu'elles existaient sous David, mais sont des sacrificateurs appartenant à diverses grandes branches de la famille d'Aaron. Les fils de Jédaïa sont les membres de plusieurs familles sacerdotales descendant d'un ancêtre commun, Jédaïa, etc. Passant maintenant à la liste C, nous y trouvons seulement 7 noms de la liste A, (8 si l'on identifie Maazéia avec Maadia), et 2 de la liste B. Mais cela n'a point lieu de nous surprendre, si nous admettons que la liste B présente des noms de familles, et la liste A des noms de classes. Cette dernière considération explique également les différences que présentent les listes suivantes. Sous le souverain sacrificateur Jéhojakim, Séraïa était remplacé par Méraïa et ainsi de suite. Et sous Néhémie, lors de la signature du document de l'alliance conclue avec l'Eternel, c'était de nouveau un Séraïa qui représentait la quatrième classe. Remarquons seulement que Hattusch, le sixième nom de la liste C, manque, probablement par erreur de copiste, dans la liste D (première colonne).

 

Bible Annotée sur Néhémie 12.11 :

Jonathan: faute de copiste pour Johanan, d'après versets 22 et 28, et d'après Josèphe (Antiquités XI, 7, 1), qui raconte qu'il tua son frère Josué et par ce crime attira sur les Juifs les représailles de Bagosès, le général d'Artaxerxès II Mnémon.

 

Bible Annotée sur Psaumes 46.3 :

La phrase commencée au verset 1 reste inachevée. Elle devait se terminer à l'origine par le refrain du psaume, que l'on est étonné de ne pas trouver au terme de cette strophe, comme aux versets 8 et 12. Une négligence de copiste l'aura fait disparaître. Nous l'avons mis, dans notre traduction, en parenthèse.

 

Bible Annotée sur Psaumes 75.1 :

Ceux qui invoquent ton nom... Le texte hébreu actuel semble avoir subi dans ce verset quelque altération. Notre traduction est conforme au sens donné par les Septante.

 

Bible Annotée sur Psaumes 141.1 :

Ce psaume abonde en contrastes imprévus, que seule la connaissance exacte des circonstances dans lesquelles il a été composé, pourrait expliquer. On se demande parfois si le texte n'en a point été altéré, ce qui ne serait pas impossible si, datant de l'époque de David, il a été tiré d'une longue obscurité à l'époque d'Esdras ou même plus tard. Le moment de la vie de David avec lequel il nous semble le mieux cadrer est le temps des persécutions de Saül. Après une première invocation (versets 1 et 2), le psalmiste demande d'être gardé du mal (versets 3 et 4). Déjà en demandant cela, il a en vue ces ouvriers d'iniquité contre lesquels éclate son indignation en une parole violente et terrible comme un coup de foudre (versets 5 et 6). Le psaume se termine par une touchante requête (versets 7 et 8) et une parole d'espoir (versets 9 et 10).

 

Bible Annotée sur Proverbes 1.1 :

Prenant pour point de départ le fait que la collection chapitres 10 à 22 ne peut pas avoir été rédigée par Salomon lui-même, pour les raisons énoncées plus haut, nous pensons que, avant d'avoir été recueillis par le ou les compilateurs de cette première collection, les proverbes sortis de la bouche du grand roi avaient circulé un certain temps parmi le peuple et avaient pu subir de ce fait diverses déformations ou altérations dont on retrouve les traces dans les maximes plus ou moins analogues qui existent dans ces treize chapitres.

 

Bible Annotée sur proverbes 19.7 :

Cependant le fait que ce verset présente trois membres constitue une anomalie unique dans la collection que nous étudions, et a conduit à penser que nous avons dans la troisième ligne le reste d'une maxime à part, dont la première moitié, maintenant perdue, aurait été peut-être: Qui a beaucoup d'amis n'en retire que du mal. {#Pr 18:24} En faveur de cette supposition on fait observer que les Septante, au lieu de notre troisième ligne, présentent quatre membres de phrases, ce qui semble indiquer que le texte sur lequel ils ont travaillé renfermait une et peut-être deux maximes de plus que celui que nous avons sous les yeux.

 

Bible Annotée sur Esaïe 7.8 :

Encore 65 ans, Ephraïm... Sens: un royaume voué, comme celui des dix tribus, à une ruine irrémédiable, n'est pas vraiment à craindre. Comment s'est accomplie cette prophétie? Samarie fut détruite déjà 20 ans après. On a fait remarquer ingénieusement que les derniers restes d'Ephraïrn ne cessèrent définitivement d'être un peuple que lorsqu'ils se fondirent dans la population étrangère, transportée dans le pays par Asarhaddon; {#2Ro 17:24 Esd 4:2} cette transportation eut lieu probablement la deuxième année de Manassé (676 avant J-C), ainsi 65 ans après le moment où nous place #Esa 7 (712-740). Plusieurs interprètes trouvent cette explication peu naturelle et pensent que les mots: Et encore 65 ans...des peuples (qui rompent le parallélisme régnant dans les versets 8 et 9), sont une glose qui fut d'abord ajoutée en marge, puis plus tard insérée dans le texte. Cette supposition est assez vraisemblable.

 

Bible Annotée sur Esaïe 7.16 :

comparez l'altération manifeste du texte #Esa 9:14;

Bible Annotée sur Esaïe 9.15 :

Ce verset est évidemment une glose tirée de #Esa 3:2. L'explication des images, donnée ici, contredit celle du verset 15; le faux prophète est au nombre de ceux qui guident, il appartient à la tête et non à la queue. {comparez #De 28:13,14} La strophe versets 12 à 16 aurait d'ailleurs un verset de trop.

 

Bible Annotée sur Esaïe 37.18 :

Tous les pays et leur pays peut signifier que les rois d'Assyrie ont dépeuplé même leur propre pays par leurs expéditions continuelles. {comparez #Esa 14:20} Mais il est plus probable que le texte a été altéré et qu'il faut lire comme dans le livre des Rois: toutes les nations et leur pays. Autrement le verset 19 conduirait à ce sens, qu'ils ont brûlé les dieux de leur propre pays, ce qui est inadmissible.

 

Bible Annotée sur Jérémie 27.1 :

Il faut lire Sédécias au lieu de Jehojakim; comparez verset 12 et #Jer 28:1. Ce dernier nom a été substitué au premier par une erreur de copiste évidente.

 

Bible Annotée sur Jérémie 47.5 :

Restes des Anakim. Le texte porte: restes des vallées; nous préférons lire avec les LXX restes des Anakim (en corrigeant une seule lettre). Les Anakim étaient les derniers représentants des habitants primitifs, Avviens ou Réphaïm, qui avaient été dépossédés par les Philistins et qui, d'après #Jos 11:22, s'étaient réfugiés à Gaza, Gath et Asdod. Ils étaient de taille gigantesque.

 

Bible Annotée sur Jérémie 48.6 :

Comme des bannis: ils ne peuvent songer à sauver que leur vie. Il y a proprement dans le texte: Soyez comme Aroër dans le désert. Mais comme Aroër ne se trouve pas dans le désert, il faut supposer qu'il y a ici une faute de copiste, et lire (en retranchant une lettre): arar, des bannis; comparez #Jer 17:6.

 

Bible Annotée sur Ezéchiel 19.7 :

Il dévasta leurs palais. Le texte dit littéralement: Il connut leurs veuves. Mais le prophète, en parlant ainsi, abandonnerait entièrement l'image du jeune lion à laquelle il reste fidèle dans tout le morceau. Le mot qui signifie veuves (almenoth) ne diffère en hébreu que par une seule lettre de celui qui signifie palais (armenoth), et les deux lettres l et r sont assez souvent prises l'une pour l'autre. Nous pensons donc qu'il faut traduire le substantif par les palais, sens qui s'accorde mieux aussi avec le mot suivant: leurs villes. Quant au verbe, le mot connaître pourrait signifier ici les forcer pour les piller Mais par un léger changement de lettres semblable, au précédent, le verbe connut (jéda) peut avoir remplacé le mot: jéra (il a maltraité, pillé), que nous supposons avoir été le texte primitif. Nous avons admis cette correction dans la traduction. Jéhojakim s'était donc permis toutes sortes d'extorsions et de violences contre les châteaux et les villes de son royaume.

 

Bible Annotée sur Ezéchiel 29.42 :

Ce verset est presque incompréhensible, et il est difficile de supposer que le texte n'ait pas subi quelque altération. On pourrait traduire: Et la voix de la multitude bruyante se calme en elle, et aux hommes venus d'un peuple éloigné se joignent les buveurs du désert, et ils mettent à ses mains, etc. Ce bruit qui s'apaise se rapporterait à l'époque de tranquillité relative qui suivit l'annexion de Juda à l'empire d'Assyrie.

 

Bible Annotée sur Ezéchiel 26.1 :

Le premier du mois. Il est étrange que le mois ne soit pas indiqué. On pourrait supposer qu'Eze pense à l'un des deux mois où eurent lieu la prise et la ruine, le quatrième ou le cinquième; et l'on pourrait citer l'exemple de #2Ro 25:3, où l'indication du quatrième mois est également supprimée comme s'entendant d'elle-même. Mais le cri de triomphe que le prophète met dans la bouche des Tyriens au verset 2, suppose que la nouvelle de la ruine leur était déjà parvenue, ce qui implique une date plus tardive, à moins d'admettre que, prévoyant l'issue certaine du siège, ils aient triomphé à l'avance. Il est plus simple de voir dans cette omission une négligence de copiste.

 

Bible Annotée sur Ezéchiel 47.13 :

Une vallée. Cette expression ne désigne point nécessairement une seule vallée; elle peut parfaitement être prise dans le sens collectif: des vallées. Cependant même dans ce sens, elle a paru absurde aux interprètes anciens et modernes; et ils ont d'un commun accord corrigé le texte hébreu en lui faisant signifier par le changement d'une seule lettre: (zéh pour géh): Voici les limites. C'est bien ainsi sans doute qu'Ezéchiel s'exprime au verset 15, où le texte hébreu présente vraiment zéh et où commence en effet l'indication détaillée des frontières. Nous nous permettons donc de hasarder une interprétation qui rend cette correction superflue. Ce seront, selon Ezéchiel, des vallées, c'est-à-dire des frontières naturelles, qui détermineront les limites de la Terre Sainte: à l'est, la grande vallée du Jourdain; car il n'y a plus de tribu de l'autre côté de ce fleuve, comme il y en avait autrefois (Gad, Ruben et la moitié de Manassé); au sud, les deux wadis indiqués verset 19; à l'ouest, la limite est naturellement la Méditerranée; pour le nord, voir versets 15 à 17.

 

Bible Annotée sur Michée 1.11 :

Saphir signifie beauté. C'est probablement le nom, quelque peu modifié de Schamir. La nudité honteuse de celle qui est menée en exil {#Esa 3:17} sera substituée aux brillantes parures. Cette ville doit sans doute être identifiée soit avec Schamir, au sud-ouest de Juda, près d'Eleuthéropolis, {#Jos 15:48; Eusèbe} soit avec Schamir, dans la montagne d'Ephraïm, au nord de Jérusalem. {#Jug 10:1}

 

Bible Annotée sur Matthieu 1.17 :

Les exégètes se sont donné beaucoup de peine pour retrouver la division d'après laquelle l'auteur établissait ces trois séries de quatorze générations. Nous remarquerons seulement que les générations de la première période, d'Abraham à David, sont énumérées, sans omission, conformément à: #1Ch 1:34 2:1-15; elles sont au nombre de quatorze. Dans la seconde période, l'auteur a retranché quatre rois de Juda: Achazia, Joas, Amazia, entre Joram et Ozias, {#Mt 1:8} et Jojakim, entre Josias et Jechonias. {#Mt 1:11} On cherche en vain les raisons de ces retranchements. La liste a de la sorte quatorze noms, si l'on compte Jechonias comme le dernier de cette période. Mais dans ce cas la troisième série, composée en grande partie de noms inconnus, qui n'ont pas été puisés dans des sources bibliques, ne comprendrait que treize noms. On explique cette anomalie par une inadvertance de copiste, car l'auteur de la généalogie, en établissant sa triple division, avait évidemment sous les yeux quatorze noms pour chaque série.

 

Bible Annotée sur Marc 3.32 :

Les mots et tes soeurs sont omis dans le texte reçu. Ils manquent, il est vrai, dans Sin., B, C, et plusieurs majusc. Leur disparition s'explique par quelque négligence de copiste. Tischendorf. luimême les admet d'après A, D, majusc., Itala.

 

Bible Annotée sur 1Corinthiens 10.28 :

Le texte reçu reproduit ici la citation de #Ps 24:1 qui se trouve à #1Co 10:26. C'est évidemment une inadvertance de copiste qui a contre elle toutes les autorités du plus grand poids, et qui forme ici un vrai contre-sens.

 



Il en résulte que le texte original n'est en rien identique avec celui que nous disposons aujourd'hui.





05/08/2008
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres