La Bible, hébraïque ou Septante? (1/2)


Le texte original de l'Ancien Testament est celui de l'Hébreu. Mais il a été traduit, environ trois siècles avant notre ère. C'est sur traduction du texte grecque, appelé "Septante", que se sont basés les auteurs du Nouveau Testament pour faire référence à l'Ancien Testament :

Bible Annotée sur Proverbes 3.34 :

S'il se moque des moqueurs... Les Septante traduisent: Le Seigneur résiste aux orgueilleux. C'est sous cette forme-là que ce verset a passé dans #Jas 4:6 et #1Pi 5:5.

 

Bible Annotée sur Psaumes 51.4 :

Afin que tu sois reconnu juste, non pas: en sorte que... Le monde moral est organisé de telle sorte que tout péché envers l'homme ne s'arrête pas à l'homme, mais atteigne Dieu, plus encore que l'homme, et cela afin que le coupable ne puisse faire autrement que de reconnaître le droit de Dieu de le condamner. La parole: Que tu sois reconnu juste..., est citée #Ro 3:4, mais dans le but spécial d'affirmer la fidélité de Dieu en opposition à l'infidélité d'Israël. Paul la cite d'après les Septante.

 

Bible Annotée sur Matthieu 1.23 :

#Esa 7:14 cité d'après les Septante

 

Bible Annotée sur Matthieu 4.7 :

#De 6:16, cité d'après les Septante; l'hébreu porte: "Vous ne tenterez point Jéhova votre Dieu, comme vous l'avez tenté en Massa."

 

Bible Annotée sur Matthieu 13.15 :

#Esa 6:9,10, cité exactement d'après les Septante.

 

Bible Annotée sur Matthieu 21.42 :

#Ps 118:22, cité d'après les Septante.

 

Bible Annotée sur Marc 11.17 :

Marc seul, et littéralement d'après les Septante, cite au complet la parole du prophète

 

Bible Annotée sur Luc 4.19 :

#Esa 61:1,2, cité d'après la version grecque des Septante

 

Bible Annotée Jean 19.24 :

#Ps 22:19, cité exactement d'après les Septante.

 

Bible Annotée sur Actes 2.25 :

La citation suivante est empruntée à #Ps 16:8-11; elle est faite exactement d'après les Septante.

 

Bible Annotée sur Actes 13.22 :

-Il cite de mémoire, d'après les Septante

 

Bible Annotée sur Actes 13.41 :

Paul termine son discours par un sérieux avertissement, dont il emprunte les termes au prophète Habacuc. {#Hab 1:5} Il cite d'après les Septante, qui s'écartent à quelques égards de l'hébreu. Ainsi, ces mots: Voyez, contempteurs, supposent un texte différent de l'hébreu qui porte: Regardez parmi les nations. Ainsi encore, la version grecque ajoute au texte le verbe que nous rendons par: disparaissez, et qui signifie proprement: devenez invisibles.

 

Bible Annotée sur Romains 3.25 :

Dans la version grecque des Septante, dont Paul se servait, elle est désignée par le mot même que nous trouvons dans notre texte (#Ex 20:17 et suiv.; #Le 16:14 et suiv.; #Heb 9:7-9,11,12).




Ainsi, les apôtres ne suivaient pas le texte original, mais une traduction. Le problème avec le fait de se baser sur une traduction, et non pas sur l'original, c'est que la traduction peut contenir plusieurs imperfections. C'est notamment le cas avec la version des Septante, puisqu'elle contient de nombreuses erreurs, des ajouts, des manques ainsi que des divergences avec le texte original, la version hébraïque :


LES ERREURS :

Bible Annotée sur Genèse 11.32 :

Pour ce qui concerne Kaïnan, la réponse n'est pas douteuse. Ce nom ne se trouve ni dans la généalogie parallèle des Chroniques, ni dans la traduction grecque de ce morceau; {voir #1Ch 1:24} il manque de même dans le texte samaritain, dans Josèphe et dans Philon. Ce qui contribue aussi à le rendre suspect, c'est que ce quatrième nom de cette généalogie est identique au quatrième nom de celle du chapitre 5 et que les chiffres qui s'y rattachent sont les mêmes que ceux de Sélah, qui le suit immédiatement. Il est donc fort probable que les LXX ont ajouté ce nom pour rendre cette généalogie tout à fait semblable à celle du chapitre 5: dix générations, dont la dernière se ramifie en trois membres. Mais ils n'ont pas compris que ces dix chaînons existent déjà dans le texte hébreu par le fait qu'Abraham est le personnage principal d'où sortira un développement nouveau; c'est en réalité lui, et non Thérach, qui est le pendant de Noé….Quant aux chiffres donnés par les divers textes, la plupart des interprètes envisagent que c'est dans le texte hébreu que nous trouvons les vraies leçons. L'adjonction de Kaïnan, en montrant la liberté avec laquelle les traducteurs ont agi, suffirait déjà pour rendre les LXX suspects. Mais nous avons une autre raison de doute tirée des chiffres eux-mêmes. En effet, les chiffres donnés par les LXX étant beaucoup plus considérables que ceux du texte hébreu, simplifieraient beaucoup une question que nous discuterons plus bas, celle du rapport entre la chronologie de la Bible et celle des peuples anciens. Car la chronologie biblique paraît beaucoup trop restreinte en face de l'histoire des peuples de l'antiquité. Mais c'est justement cette simplification qui rend les LXX suspects. Les traducteurs grecs ont sans doute senti déjà la difficulté, et, avec la liberté qu'on leur connaît, ils ont, de même qu'au chapitre 5, cherché à allonger cette période en augmentant de cent ans l'âge de chaque patriarche à la naissance de son premier fils. Quant au texte samaritain, il parait avoir été composé au moyen du texte hébreu et de celui des LXX. En effet, l'âge de chaque patriarche, au moment où il engendre son premier fils, y est le même que chez les LXX, tandis que la durée totale de la vie est la même que celle indiquée par le texte hébreu, à cette seule différence près que le texte samaritain corrige deux chiffres pour avoir, comme au chapitre 5, une série constamment décroissante. Le texte hébreu nous paraît donc devoir être préféré aux deux autres.


Bible Annotée sur Actes 7.44 :

-Le tabernacle ou la tente du témoignage; c'est ainsi que les Septante traduisent, à tort, le mot hébreu qui signifie assignation ou assemblée.


Bible Annotée sur Matthieu 12.21 :

-Matthieu n'hésite pas à appliquer cette prophétie à Jésus Christ, et en cela il est d'accord avec les meilleurs commentateurs juifs, avec tout le Nouveau Testament, qui nous montre dans le "serviteur de l'Eternel" (#Esa 40 à #Esa 66) le Messie promis à Israël, enfin et surtout avec le Sauveur lui-même, qui a sanctionné de son autorité divine cette interprétation. (Par exemp #Lu 4:21) D'autres applications de notre passage, par exemple au prophète lui-même ou au peuple d'Israël, selon la traduction paraphrasée des Septante, n'ont donc aucun fondement.

 

Bible Annitée sur Hébreux 12.27 :

Il le cite d'après la version inexacte des Septante. L'hébreu porte: "Encore un temps, et il sera court, et j'ébranlerai les cieux et la terre." De plus, notre auteur intercale dans le texte des Septante les mots: non seulement, mais encore, et il met la terre avant le ciel.


Bible Annotée sur Genèse 37.3 :

Robe longue. Robe descendant jusqu'à la cheville du pied et pourvue de manches. C'était un vêtement de luxe. {comparez #2Sa 13:18} L'habit de travail était plus court et sans manches. La traduction ordinaire, robe bigarrée, repose sur une erreur des LXX et de la Vulgate.

 

Bible Annotée sur Luc 23.46 :

En citant ce passage, Luc (selon Sin., B, A, C, Itala, Syr.) corrige le futur de la version des Septante, conservé par le texte reçu, et fait dire à Jésus: je remets. Le présent convient seul dans la bouche de Jésus expirant.


Bible Annotée sur Lévitique 6.1 :

1 à 7 (texte hébreu versets 20 à 26 du chapitre 5). Troisième cas. Ce morceau doit appartenir au chapitre précédent. Il en est ainsi dans la Bible hébraïque. La division adoptée par nos versions a été introduite à tort par les Septante.

 

Bible Annotée sur Nombres 5.17 :

Eau sainte. La version des LXX entend de l'eau de source; il s'agit plutôt de l'eau apportée dans le sanctuaire pour les usages sacrés, peut-être de l'eau de la cuve d'airain.


Bible Annotée sur Juges 15.19 :

Le rocher creux. Les Septante et beaucoup d'interprètes après eux ont cru qu'il s'agissait d'une des alvéoles de la mâchoire, d'où Dieu aurait fait jaillir une source. Mais cette source existant encore au temps du narrateur, cette explication est impossible. Il s'agit donc d'une ouverture dans le rocher par laquelle Dieu fit jaillir pour la première fois une source en ce lieu-là, comme à Horeb {#Ex 17:6} et à Kadès. {#No 20:8}


Bible Annotée sur 1Chroniques 2.24 :

La ville Caleb-Ephratha n'est mentionnée nulle part ailleurs. Du reste l'expression est singulière, et il faut peut-être admettre une corruption du texte. Les Septante ont une autre leçon (Caleb vint à Ephratha) qui n'est pas plus intelligible.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 12.13 :

Quarante et un ans... dix-sept ans... Comparez #1Ro 14:21 et la note. Les LXX, dans une adjonction que présentent certains documents, à la suite de #1Ro 12:24, lui donnent seulement 16 ans à son avènement (ce qui est inadmissible, mais expliquerait bien #2Ch 13:7) et 12 ans de règne. Et sa mère s'appelait Naama... comparez #1Ro 14:21. D'après la même adjonction des LXX, elle était fille d'Ana, fils de Nahas, roi d'Ammon.


Bible Annotée sur Psaumes 71.1 :

Bien que ce psaume ne soit pas, comme le précédent, un fragment d'un autre psaume, nous y trouvons de nombreuses réminiscences de cantiques plus anciens. Le psalmiste, surtout dans la première strophe, reproduit librement, et comme exprimant ses propres pensées, les paroles que peut-être il a jadis chantées avec le peuple. L'auteur, un vieillard dans une position élevée (versets 18, 21), a derrière lui une vie agitée, mais remplie de délivrances merveilleuses (verset 7). Exposé à de nouvelles luttes, à l'âge ou les forces commencent à lui faire défaut, il a besoin plus que jamais du secours de Dieu. Le nous, qu'il emploie au verset 20, montre que sa cause est celle de son peuple ou du moins d'un groupe de fidèles. Les Septante donnent au psaume la suscription suivante: De David (ou plutôt: A David; ils désignent par là l'auteur présumé). Puis ils ajoutent la notice suivante: Des fils de Jonadab et des premiers captifs, indiquant par là, semble-t-il, les hommes auxquels appartenait plus spécialement ce cantique. On ne comprend guère la mention de David, dont le langage vif et imagé ne se retrouve pas dans ce cantique; elle est d'ailleurs contredite par la seconde indication, concernant les fils de Jonadab, indication qui ne peut avoir été inventée et doit reposer sur une ancienne tradition. Jonadab était le père des Récabites que Jérémie donne en exemple au peuple. {#Jer 35:1} Le psaume remonterait donc à l'époque de ce prophète et des premières déportations à Babylone. Certains exégètes partant de cette donnée, l'attribuent, ainsi que le #Ps 69, avec lequel il offre plus d'une ressemblance, à Jérémie lui-même. Il se peut qu'il ait été conservé dans la famille des Récabites jusqu'au retour de la captivité.


Bible Annotée sur Michée 1.1 :

De Moréseth, littéralement: le Morasthite. Ces mots sont destinés à distinguer notre Michée de son homonyme plus ancien, Michée, Fils de Jimla, {#1Ro 22:8 et suivants} ainsi que des dix autres personnages qui portent le même nom dans l'Ancien Testament. Ils ne signifient pas, comme l'ont cru les LXX, le fils de Morasthi, mais désignent le lieu d'origine du prophète, qui est sans aucun doute la ville de Moréseth-Gath, mentionnée au verset 14 (et non pas Marésa, verset 15; car les règles de la ponctuation hébraïque ne permettraient pas de tirer de ce dernier nom l'adjectif morasthite). Cette ville avait sans doute appartenu autrefois au territoire de Gath des Philistins, dans le voisinage de laquelle elle était située.

 

Bible Annotée sur Proverbes 12.25 :

Une bonne parole, de sympathie, d'espérance, d'encouragement; et, non pas une bonne nouvelle, comme l'ont entendu les Septante.

 

 

 

 



LES AJOUTS :

 

Bible Annotée sur Daniel 12.13 :

En méditant sur ces vues si vastes et si imposantes du livre que nous avons étudié, on comprendra l'impression profonde qu'a produite cet écrit sur l'imagination populaire, et l'on s'expliquera aisément les interpolations que l'on a cherché de fort bonne heure à y introduire. Déjà dans la traduction grecque de l'Ancien Testament qui fut publiée à Alexandrie et que l'on appelle la Version des Septante, nous trouvons un grand nombre de morceaux qui ne se lisent pas dans le texte hébreu et araméen, et qui sont évidemment des additions postérieures: ainsi l'histoire de Susanne et celle de Bel et du Dragon, placées, l'une au commencement, l'autre à la fin du livre, puis la prière d'Azarias et.le cantique des trois jeunes gens dans la fournaise, insérés dans le chapitre 3.

 

Bible Annotée sur Daniel 3.23 :

Après ce verset la traduction des Septante ajoute au texte hébreu un morceau de 67 versets, d'un caractère manifestement apocryphe qui renferme une prière d'Azaria dans la fournaise, l'explication du miracle par lequel ils furent délivrés et le cantique des trois hommes. Le contenu de la prière fait allusion aux circonstances de la persécution maccabéenne (verset 9), et l'exubérance du cantique d'actions de grâces contraste avec la sobriété et la simplicité du livre de Daniel.

 

Bible Annotée sur Proverbes 6.6 :

La paresse est, elle aussi, le fruit de la sottise, puisqu'elle ne songe pas au lendemain. Celui qui cautionne oublie que ses biens d'aujourd'hui peuvent lui être enlevés d'un moment à l'autre; le paresseux oublie qu'il lui faudra peut-être vivre encore demain. A l'exemple de la fourmi les Septante ajoutent:

Ou va vers l'abeille! Apprends combien elle est industrieuse, comme elle accomplit sa besogne comme une chose noble, elle dont rois et particuliers utilisent les travaux au profit de leur santé. Tous l'aiment et la célèbrent; quelque faible qu'elle soit, elle est estimée pour sa sagesse. Mais la facture de cette adjonction ne rappelle guère la manière de dire des auteurs de notre livre; d'ailleurs nulle part dans l'Ancien Testament l'abeille n'est présentée comme le modèle de l'industrie ou de la persévérance; voir au contraire #Esa 7:18 et #Ps 118:12.


Bible Annotée sur Actes 7.53 :

Le récit de l'Exode, {#Ex 20} il est vrai, ne fait pas mention de la participation des anges à la promulgation de la loi. Mais ce rôle leur est attribué par une tradition que les Septante ont introduite dans l'Ecriture elle même, en traduisant le passage obscur #De 33:2, qui porte selon la version la plus usitée: "de sa droite (il a envoyé) le feu de la loi"

 

Bible Annotée sur Romains 10.21 :

#Esa 65:2, cité d'après les Septante, qui ajoutent au texte hébreu: et contredisant.

 

Bible Annotée sur Hébreux 2.16 :

Les Septante ont au commencement de #Esa 8:17 Et il dira. Ce verbe au futur, qui manque dans l'hébreu, a amené les Juifs à donner un sens messianique aux paroles d'Esaïe. (Voir la note suivante.)

 

Bible Annotée sur Hébreux 1.6 :

Les mots: que tous les anges de Dieu l'adorent, se lisent #De 32:43 dans la version grecque des Septante, mais non dans le texte hébreu. Ceci n'était pas pour empêcher notre auteur de se fonder sur ce passage, car nous avons remarqué déjà (Introduction) qu'il cite régulièrement la version des Septante sans la contrôler d'après le texte hébreu.

 

Bible Annotée sur Romains 15.21 :

Les mots: à son sujet sont ajoutés par les Septante au texte hébreu.

 

Bible Annotée sur Genèse 11.11 :

11-17 Pour les noms, voir #Ge 10:24-25, notes, et pour les chiffres l'appendice ci-dessous. La version grecque des LXX, suivie par le Nouveau Testament, {#Lu 3:36} ajoute à cette liste le nom de Kaïnan entre Arpacsad et Sélah.


Bible Annotée sur Josué 15.60 :

Chose remarquable, entre les versets 59 et 60 les Septante intercalent un sixième groupe de onze villes qui sont: Théko, Ephratha (Bethléem), Phagor, Aïtan, Koulon, Tatam, Thobès, Karem, Galem, Baither et Manoko, avec leurs villages. Ces localités, en majeure partie connues, représentent tout un district du territoire de Juda qui ne pouvait pas manquer dans notre chapitre. Il y a donc ici dans notre texte une omission qui provient sans doute d'un copiste, et qu'il importe de réparer en suivant le texte de la version grecque.


Bible Annotée sur 2Chroniques 12.13 :

Quarante et un ans... dix-sept ans... Comparez #1Ro 14:21 et la note. Les LXX, dans une adjonction que présentent certains documents, à la suite de #1Ro 12:24, lui donnent seulement 16 ans à son avènement (ce qui est inadmissible, mais expliquerait bien #2Ch 13:7) et 12 ans de règne. Et sa mère s'appelait Naama... comparez #1Ro 14:21. D'après la même adjonction des LXX, elle était fille d'Ana, fils de Nahas, roi d'Ammon.

 

Bible Annotée sur 2Chroniques 33.13 :

Il le pria. Les sources de notre auteur renfermaient la requête de Manassé, (comparez verset 18), mais il ne l'a pas recueillie. Elle ne peut du reste être assimilée au livre apocryphe intitulé Prière de Manassé que donnent les LXX, et qui est certainement une composition postérieure au livre des Chroniques et reposant précisément sur les indications de notre verset.


Bible Annotée sur Esdras 1.1 :

Nous dirons encore en terminant que, dans la traduction grecque de la Bible, nos deux livres, qui portent les noms de second et troisième livre d'Esdras, sont précédés d'un premier livre de ce nom qui est apocryphe et qui est en majeure partie une compilation de fragments des Chroniques et de nos deux livres {2} Les Bibles latines ont encore un quatrième livre d'Esdras, qui est une apocalypse composée probablement au commencement du second siècle de l'ère chrétienne.


Bible Annotée sur Esther 10.3 :

Quant au chiffre de 75000 personnes tuées, les Septante ne parlent que de 15000, soit qu'ils aient eu sous les yeux un autre texte, soit, ce qui est plus probable, qu'ils aient voulu diminuer la défaveur qui pouvait rejaillir d'un pareil massacre sur les Juifs aux yeux des Gentils. Mais il n'y a rien dans ce total de 75000 personnes qui dépasse les proportions que prennent en Orient des événements analogues. Puis il ne faut pas perdre de vue l'immensité de l'empire….Une dernière remarque: Le livre d'Esther présente dans les Septante et la Vulgate un certain nombre de morceaux qui ne se trouvent pas dans le texte hébreu.


Bible Annotée sur Esther 2.27 :
Le diadème royal. Voir #Est 1:11. Dans la continuation apocryphe du livre d'Esther dans les Septante, Esther parle ainsi (chapitre 14, verset 15, ou chapitre 4, verset 17[w] dans l'édition de Rahlfs): Vous savez qu'aux jours où je parais dans la magnificence et dans l'éclat, j'ai en abomination la marque superbe de ma gloire, que je porte sur ma tête, et que je la déteste comme un linge souillé. Je ne la porte point aux jours où je ne suis point obligée de paraître. Ce diadème paraît bien avoir été un bandeau orné d'or et de diamants. Monime, épouse de Mithridate, s'étrangla avec son diadème.

 

Bible Annotée sur Job 2.9 :

9 et 10 Résignation de Job. Le texte hébreu ne dit pas combien il s'écoula de temps jusqu'à l'intervention de la femme de Job. Les Septante ajoutent au commencement du verset 9: Assez longtemps après. Job parle #Job 7:3 de mois de malheur.

 

Bible Annotée sur Psaumes 76.1 :

A la suscription de ce psaume, les Septante ajoutent: Contre les Assyriens Et le contenu du psaume, spécialement la deuxième strophe, convient en effet parfaitement à une délivrance telle que celle dont Israël fut l'objet, lorsque l'armée de Sanchérib fut presque entièrement détruite par une mortalité subite. {#2Ro 19:35}

 

 

Nous continuons avec la partie 2





14/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres